Marsouins de France et d'outre-mer

Ce forum est dédié à tous les marsouins de France et d'Outre-mer, pour se retrouver, quelque soit le régiment duquel ils sont issus. Infanterie, Bigor, Cavalerie, parachutiste. et à tous nos frères d'armes.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Octobre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     
CalendrierCalendrier

Partagez | 
 

 14 juillet 2012 - Programme du Défilé militaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jeanlouis

avatar

Messages : 1079
Date d'inscription : 25/11/2009
Age : 47
Localisation : Grasse - Alpes Maritimes

MessageSujet: 14 juillet 2012 - Programme du Défilé militaire   Ven 13 Juil - 18:32

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Tout (ou presque) pour suivre le défilé du 14 juillet 2012 sur les Champs Elysées
13 juillet 2012 – 12:29
L’édition 2012 du défilé du 14 juillet sur les Champs Elysées sera placée sous le thème « les armées au service de la Nation et de la paix dans le monde : hier, aujourd’hui, demain ».

Mais elle sera aussi marqué par quatre anniversaires : les 70 ans de la bataille de Bir Hakeim, de l’arme des Transmissions et du Régiment de chasse « Normandie-Niémen » ainsi que les 220 ans de la Marseillaise.

Comme chaque année, les unités qui ont été déployées sur un théâtre d’opérations extérieur seront mises en avant. Du moins une partie. Et l’accent sera mis sur les missions « intérieures » des forces armées, avec notamment le 2e Régiment de Dragons – NBC, dont c’est la première participation depuis 1945.

Cette parade présentera plusieurs particulaités. A commencer par la présence de deux Eurofighter Typhoon de la Royal Air Force, ainsi que celle du 291e Jägerbataillon de la Brigade franco-allemande (BFA). D’ailleurs cela va compliquer l’exercice : les militaires allemands ayant l’habitude de défiler à 114 pas/minute, alors que leurs camarades français vont à 120 pas/minute, ce qui est plus rapide que celui adopté par les légionnaires, qui est de 88 pas/minute mais plus lent que le rythme des chasseurs, qui descendront les Champs Elysées à 140 pas/minute… Vous suivez?

Car, et ce sera une première depuis près de 40 ans, l’ensemble des corps « chasseurs » sera présent ce 14 juillet. Et compte tenu de leur pas, les chasseurs défileront en « toit inversé », c’est à dire que les plus petits seront aux premiers rangs afin de ne pas être distancés par les plus grands, ce qui donnera une impression de « déboulé ».

A noter que les unités de chasseurs n’ont pas de drapeau mais des fanions. Il n’existe qu’un seul drapeau pour l’ensemble de ce corps, qui est confié à la garde des bataillons par rotation.

Cette année, l’animation d’ouverture sera assurée par le Bagad de Lann-Bihoué et le régiment de cavalerie de la Garde républicaine (le 2e tableau est intitulé « Reprise des douze »). Enfin, le discours prononcé par Léon Gambetta le 14 juillet 1872 à la Ferté-sous-Jouarra sera lu et le 4e et dernier tableau consistera en une interprétation de la Marseillaise.


Défilé aérien d’ouverture

(10h35)


Patrouille de France, avec 9 Alphajet et le commandant Gauthier Dewas pour leader

Connaissance et anticipation

1 C135 du Groupe de ravitaillement en vol (GRV) 02.091 Bretagne, unité qui fêtera ses 70 ans en septembre prochain

2 Rafale du Régiment de Chasse 02/030 Normandie Niémen, unité qui vient d’être reformée après 3 ans d’absence

2 Mirage F1 CR de l’ER 02.033 Savoie

Prévention

1 C135 du GRV 02.091 Bretagne

1 Rafale de l’Escadron de chasse (EC) 01.007 Provence

1 Mirage 2000RDY du Groupe de Chasse 1/2 Cigognes

1 Mirage 2000D de l’EC 03/003 Ardennes

1 Mirage F1 CR de l’Escadron de Reconnaissance (ER) 02.033 Savoie

Dissuasion

1 C135 GRV 02.091

1 Rafale de l’EC 01/091 Gascogne, unité qui a pris l’alerte nucléaire en juillet 2010 et qui vient de réaliser son 1er tir d’évalution du missile ASMP-A en juin dernier

2 Mirage 2000N de l’EC 02.004 La Fayette, transféré l’an passé de Luxeuil à Istres

1 Rafale M détaché à l’ETR 02.092 Aquitaine (Saint-Dizier)

Protection

1 E3F de l’Escadron de détection et contrôle aéroportés (EDCA) 00.036 Berry, dont le drapeau a été décoré de la Croix de la Valeur Militaire avec palme de bronze pour son action lors de l’opération Harmattan

1 Rafale de l’EC 01.007 Provence

4 Mirage 2000RDI de l’EC 02.005 Île de France

Intervention (Interarmées)

1 Rafale M de la Flottille 11F

1 Mirage 2000D de l’EC 03.003 Ardennes

1 Mirage 2000RDY de l’EC 01.002 Cigognes

1 Rafale de l’EC 01.007 Provence

2 Eurofighter Typhoon du 29 Squadron de la Royal Air Force

1 E2C Hawkeye de la Flottille 4F

Ecoles Multinationales de l’armée de l’Air

3 Alphajet belges de l’Ecole de Transition Opérationnelle (ETO) 02.008 de Cazaux

2 Alphajet de l’Ecole de l’Aviation de Chasse (EAC) 00.314

Intervention à partir de la mer

1 Atlantique 2 de la Flottille 21F

2 Super Etendard Modernisés de la Flottille 17F

Projection de forces

1 C-160 Transall de l’Escadron de Transport (ET) 01.064 Béarn de la BA 105 d’Evreux

2 C-160 Transall du Centre d’instruction des équipages de transport (CIET) 00.340 et de l’ET 01.061 Touraine de la BA 123 d’Orléans-Bricy

3 Casa 235 de l’Escadron d’Instruction des Equipages (EIE) 00.062 et des ET 01.062 Vercors et 03.062 Ventoux de la BA 110 de Creil

Ecoles de l’armée de l’Air

5 Xingu de l’Ecole de l’Aviation de Transport (EAT) 00.319 de Bourges-Avord

3 Grob 120 de l’Ecole de Pilotage de l’armée de l’Air (EPAA) 00.315 de Cognac

2 TB 30 Epsilon de l’EPAA 00.315

Aviation légère de l’armée de Terre (ALAT)

2 Pilatus PC-6 de l’escadrille de transport et de convoyage de matériel du 9e Bataillon de soutien aéromobile (BSAM) de Montauban

Représentation

3 Extra 330 de l’Equipe de voltige de l’armée de l’Air


 
Défilé des troupes à pied

(10h40)

Troupes à l’honneur

Détachement de l’ONU de retour du Liban

Il s’agit de rendre hommage au contingent français engagé au sein de la Force interimaire des Nations unies au Liban (Finul), dont la mission est la plus difficile de l’armée française, selon le chef d’état-major des armées (CEMA), l’amiral Edouard Guillaud. Défileront 71 pax du 1er Régiment de Tirailleurs (RTir) d’Epinal et 64 sapeurs du 3ème Régiment du Génie de Charleville-Mézières. Ces soldats ont été affectés au Liban d’octobre 2011 à mars 2012.

Général commandant le défilé des troupes à pied

École polytechnique :
« Pour la patrie, les sciences et la gloire »; Encore appelée l’X, l’école fête cette année les 40 ans de sa féminisation (la première femme élève ayant été admise en 1972).

École des officiers de la Gendarmerie nationale (EOGN) de Melun :
La promotion colonel Adrien Henry, qui va défiler, a parrainé tout au long de sa scolarité l’association Gendarmes de Cœur, qui aide les familles des militaires de la Gendarmerie décédés ou blessés

École spéciale militaire de Saint-Cyr :
« Ils s’instruisent pour vaincre ». Le 1er Bataillon compte 176 élèves, dont 11 femmes, 13 officiers sur titre, des élèves allemands en formation initiale en France ainsi que 26 élèves étrangers originaires de 14 pays (Algérie, Afghanistan, Bénin, Cameroun, Centrafrique, Congo, Corée du Sud, Gabon, Niger, Thaïlande, Tchad, Mali, Burkina Faso et Togo). Le parrain de cette promotion est le capitaine de Cacqueray, ancien résistant, cyrard (promotion 1948 « général Frère »), tombé en Algérie à l’âge de 30 ans.

École militaire interarmes de Saint-Cyr Coëtquidan :
assure la formation initiale des officiers de l’armée de Terre recrutés par la voie interne. Le drapeau de l’EMIA a reçu la Légion d’Honneur l’an passé. La promotion « Général Bigeard » qui défilera s’est engagée auprès des blessés de l’armée de Terre, en prenant part à plusieurs manifestations et en soutenant le sergent-chef Truchet, amputé après avoir servi en Afghanistan, dans son ascension vers l’arête des Cosmiques, dans les Alpes.

École navale et École des officiers du commissariat de la marine de Lanvéoc-Poulmic :
l’Ecole navale forme les futurs officiers de la Marine nationale, admis généralement après un concours de niveau math spé. La scolarité dure 4 ans, les trois premières années étant sanctionnées par un diplôme d’ingénieur ou le master professionnel Sciences et technologies mention génie de l’environnement, spécialité milieu maritime et opérations navales.

École de l’air et École militaire de l’air de Salon de Provence :
assurent la formation initiale et continue des officiers de l’Air, des officiers systèmes aéronautiques et des officiers des bases et des officiers commissaires. Récemment, l’Ecole de l’air a élargi son recrutement aux profils « littéraires » de niveau bac +3 et établi un partenariat avec l’Institut d’Etudes Politiques (IEP) d’Aix-en-Provence.

Écoles du service de santé des armées de Lyon Bron :
Les deux écoles de santé de Lyon-Bron et de Bordeaux ont fusionné en 2010, dans le cadre de la réforme de la carte militaire.

Ecoles de la Gendarmerie nationale de Rochefort (qui est l’école d’application de la gendarmerie), de Chateaulin et de Tulle (qui forme le élèves gendarmes adjoints volontaires et des agents de police judiciaire et les élèves gendarmes destinés à occuper un poste de sous-officiers à l’issue d’une formation de 12 mois).

Centres de formation de la Gendarmerie nationale, avec le Centre national d’instruction cynophile de la Gendarmerie (CNICG), le Centre national d’entraînement des forces de Gendarmerie (CNEFG) et le Centre national d’instruction de ski et d’alpinisme de la Gendarmerie (CNISAG)

École nationale des sous-officiers d’active (ENSOA) de Saint-Maixent :
Les élèves qui défileront ont été incorporés le 1er février 2012. Leur parrain de promotion est l’adjudant-chef Paul Fauconnet, qui s’est illustré en Corée, en Indochine et en Algérie.

École de maistrance de Brest :
La promotion d’élèves officiers-mariniers qui défilera porte le nom du quartier-maître Jean-Luc Gautreau, mort en service commandé en 1970 à bord du sous-marin Eurydice, au large de Saint-Tropez.

École de formation des sous-officiers de l’armée de l’Air et École d’enseignement technique de l’armée de l’Air :
l’EFSOAA de Rochefort forme les sous-officiers spécialistes de l’aéronautique de l’armée de l’Air, mais aussi, dans le cadre de la mutualisation interarmées, ceux de l’armée de Terre (ALAT), de la Marine nationale (aéronautique navale) et de la Gendarmerie. Depuis septembre 2010, elle dispense des formations aux personnels civils du service industriel de l’aéronautique (SIAé).

L’EETAA de Saintes recrute des jeunes âgés de 16 à 18 ans et d’un niveau de la classe de seconde pour les préparer au baccalauréat tout en leur donnant une formation aéronautique. Ces « arpètes » peuvent ensuite continuer leur carrière au sein de l’armée de l’Air.

1er et 2e Régiments d’Infanterie de la Garde républicaine : (Nanterre et Paris) :
disposent de 7 pelotons dont la mission est d’assurer la sécurité des bâtiments officiels (palais nationaux, résidence présidentielle) ou encore du maintien de l’ordre au profit de la gendarmerie mobile, départementale voire du GIGN.

État-major de la 1re Brigade Mécanisée :
a armé l’état-major de la Brigade La Fayette, en Afghanistan, d’octobre 2011 à avril 2012.

1er Régiment d’Infanterie :
a constitué l’épine dorsale du Groupement tactique interarmes (GTIA) Picardie, déployé de décembre 2011 à juin 2012 en Surobi et au Sud-Kapisa, en Afghanistan, où il a conduit la transition en appui de l’armée nationale afghane.

1er Régiment de Spahis :
créé en 1914 au Maroc par le général Lyautey, il est le régiment le plus décoré de l’arme blindée-cavalerie (ABC), avec les noms de 14 batailles inscrits dans les plis de son Etendard. A armé le peloton AMX-10 RC du GTIA Picardie en Afghanistan. Il partage avec l’Ecole de l’air la même devise : « Faire Face » et défilera avec son burnous traditionnel

1er Régiment d’Artillerie de Marine (RAMa) :
Il est le plus ancien régiment des Troupes de Marine et le plus décoré de l’artillerie, avec les noms de 15 batailles inscrits des les plis de son étendard, dont celle de Bir Hakeim. Récemment, il a fourni les appuis d’artillerie à la brigade La Fayette en Afghanistan ainsi qu’à l’opération Daman au Liban

1er Régiment de Chasseurs Parachutistes (RCP) :
Il est le plus ancien et le plus décoré des régiments parachutistes. Sa 3ème compagnie a subi de lourdes pertes au Liban, le 23 octobre 1983, lors de l’attentat du Drakkar. Récemment, il a armé principalement le GTIA Raptor, dans la province de Kapisa. Au cours de son mandat, il perdu 4 hommes : le caporal Florian MORILLON, le caporal-chef Cyrille HUGODOT, le capitaine Thomas GAUVIN et l’adjudant-chef Laurent Marsol. Le 25 juillet 2007, l’adjudant-chef Parcal CORREIA perdait également la vie en Afghanistan.

8e et 41e Régiments de Transmissions :
Plus ancien régiment de l’arme des Transmissions qui fête ses 70 ans d’existence, le 8e RT, qui est implanté au Mont-Valérien, a pour mission d’assurer le bon fonctionnement des télécommunications et des systèmes d’information du ministère de la Défense. Son drapeau est le seul de l’armée de Terre à porter dans ses plis Résistance 1940-1944.

Quant au 41e RT de Douai, sa mission est de fournir et de mettre en œuvre les systèmes d’information et de communication (SIC) des postes de commandement (PC) des forces terrestres. Il est le seul régiment de transmissions à porter une tenue de tradition, héritage des troupes d’Afrique. Sa 6e compagnie a été déployée en Afghanistan pendant 6 mois, à partir de janvier 2012.

Base pétrolière interarmées :
Constituée le 1er janvier 1994, sa mission est essentielle dans la mesure où ses personnels assurent les convois logistiques de réapprovisionnement en carburant, effectuent les pleins d’aéronefs en mission opérationnelle, construisent et gèrent des dépôts opérationnels avancés. Récemment, la BPIA a été engagée dans les opérations Harmattan (Lybie), Pamir (Afghanistan) et Licorne (Côte d’Ivoire).

291e Jägerbataillon :
En 1994, des unités de la Bundeswehr avaient été invitées à défiler sur les Champs Elysées. « Ca me fait quelque chose » avait déclaré l’ancien président Valéry Giscard d’Estaing, choqué, lui qui a toujours défendu l’idée européenne. Les choses ont bien changé depuis… 18 ans plus tard, le 291e Jägerbataillon est l’unité d’infanterie et de reconnaissance de la Brigade franco-allemande (BFA), implantée à Illkirch-Graffenstaden, en lieu et place du 1er Régiment du Génie, dissous.

Frégate de défense aérienne Chevalier Paul :
est la seconde frégate de défense aérienne du programme franco-italien « Horizon ». Admise au service actif en juin 2011, elle a participé à l’opération Harmattan en coordonnant l’activité aérienne, la protection de la force maritime et l’appui feu au profit des hélicoptères d’attaque de l’ALAT. Son équipage est composé de 181 marins, dont 24 femmes.

Escadrille des sous-marins nucléaire d’attaque et équipages des sous-marins nucléaires d’attaque (SNA) Amethyste, Saphir et Casabianca :
Les SNA français, basés à Toulon, se sont relayés pendant 7 mois au large des côtes libyennes, dans le cadre de l’opération Harmattan.

Unités « Guerre des mines » :
Elles sont implantées à Brest (8 chasseurs de mines, 1 groupe de plongeurs démineurs, 3 bâtiments remorqueurs de sonar et 1 bâtiment base), Toulon (3 chasseurs de mines, 1 groupe de plongeurs démineurs 2 bâtiments base, dont l’Achéron en plus de l’École de plongée de la Marine nationale de Saint-Mandrier et Cherbourg (1 groupe de plongeurs démineurs). Les 78 marins qui défileront seront commandés par le capitaine commandant le chasseur de mines tripartite Céphée

Base aérienne 115 d’Orange et Base aérienne 133 de Nancy :
Les aviateurs qui défileront vont casser les codes du traditionnel ordre serré en adoptant une formation qui rappelera les lignes du Rafale.

Drapeau de la direction générale de la Police nationale

École nationale supérieure de police

École nationale supérieure des officiers de police

École nationale de Police de Nîmes

École nationale supérieure des officiers de sapeurs-pompiers d’Aix-en-Provence :
L’ENSOSP défilera avec une nouvelle tenue, notamment avec le casque Franck 1933, inspiré du casque Adrien des Poilus de la Première Guerre Mondiale

Bataillon Sud-Ouest :
détachement de pompiers volontaires et professionnels

Brigade de sapeurs-pompiers de Paris :
la BSSP dépend de l’arme du Génie (armée de Terre). En 2011, avec ses 8.515 personnels, elle a assuré 501.302 interventions (81% pour le secours à la personne, 11% au titre du risque technologique et urbain et 3% pour les incendies). Elle est également présente en opex, notammant au sein de la KFOR et de la Finul.

Chasseurs

Fanfare du 27e bataillon de chasseurs alpins :
Dernière et unique fanfare de chasseurs, elle a été créée en 1871. Son chef de musique est l’ajudant-chef Eric Moron.

7e Bataillon de Chasseurs Alpins :
a armé principalement le GTIA Allobroges, en Kapisa, de novembre 2010 à mai 2011. Au cours de cette mission, il a perdu le caporal-chef Clément Chamarier. La compagnie qui défilera vient de rentrer d’une mission de 6 mois en Côte d’Ivoire, dans le cadre de l’opération Licorne. Cet été, le 7e BCA sera transféré de Bourg-Saint-Maurice à Varces.

13e Bataillon de Chasseurs Alpins :
constitue actuellement l’épine dorsale du groupement Terre Épervier déployé au Tchad (200 hommes, avec des militaires du 93e régiment d’artillerie de montagne, du 4e régiment de chasseurs de Gap et du 7e BCA).

16e Bataillon de Chasseurs :
arme actuellement le GTIA « Acier » déployé à Kapisa en Afghanistan jusqu’en novembre 2012

27e Bataillon de Chasseurs Alpins :
Cette unité est un des symboles de la Résistance puisqu’elle forma l’ossature du bataillon des Glières, en 1944, sous le commandement de Tom Morel. Elle a fourni l’essentiel des effectifs du GTIA Tiger, en Afghanistan, à deux reprises (2009 et 2012), dans la province de Kapisa.

Légion Etrangère

Pionniers du 1er Régiment Etranger :
Certains d’entre eux ont été affectés au sein d’équipes de liaison et de montoring opérationnel (OMLT) en Afghanistan.

Musique de la Légion étrangère

2e Régiment Etranger d’Infanterie :
rattaché à la 6e Brigade légère blindée, il est, depuis février dernier, entièrement numérisé, grâce au système FELIN (Fantassin à équipements et liaisons intégrés).



Défilé des troupes montées


(11h25)

Fanfare de cavalerie de la Garde républicaine

Régiment de cavalerie de la Garde républicaine


 

Défilé des troupes motorisées

Escadron motocycliste du centre national de formation à la sécurité routière

Escadron motocycliste de la Police nationale

Général commandant le défilé des troupes motorisées


État-major de force n°1 de Besançon :
de retour de l’exercice Gulf 2012, aux Emirats arabes unies, il a récemment été engagé en Côte d’Ivoire, en Afghanistan et en renforts individuels dans l’opération Harmattan. - 1 véhicule léger de reconnaissance et d’appui (VLRA) et 5 véhicules blindés légers (VBL)

Escadron d’éclairage et d’investigation n°6 :
Il s’agit du 4e escadron du 1er régiment étranger de cavalerie (1er REC). Ses missions sont découvrir les intentions adverses, préparer l’engagement et le désengagement d’une force amie ainsi que d’identifier les intérêts de la population civile et légitimer l’action - 3 véhicules blindés légers longs (VBLL) et 16 VBL

Batterie de renseignement de brigade n°1 :
Constituée d’une section commandement, d’une section de renseignement d’origine humaine conversationnel (ROHUM-C), d’une section de renseignement d’origine radar (RORAD), d’une section renseignement d’origine image (ROIM) et d’un groupe léger de guerre électronique (GLGE), est la plus ancienne des batteries de renseignement de brigade – 3 véhicules de l’avant blindés (VAB), dont 2 RASIT (radar de surveillance des intervalles), 6 petits véhicules protégés (PVP), dont 2 équipés pour la guerre électronique

92e Régiment d’Infanterie :
Cette unité implantée à Clermont-Ferrand arme actuellement le GTIA « Wild Geese » déployé en Surobi, en Afghanistan. Second régiment à être doté de VBCI (ce qui lui vaudra d’envoyer régulièrement des sections sur le théâtre afghan), il percevra ses équipement FELIN au début de l’année 2013 -2 VBL et 20 véhicules blindés de combat d’infanterie (VBCI) dont 4 versions de poste de commandement (VPC)

4e Régiment de Chasseurs :
Cette unité a régulièrement fourni des pelotons AMX-10 RC aux GTIA en Afghanistan. Pour cet engagement,son étendard a été décoré, le 22 juin, de la Croix de la valeur militaire - 2 VBLL, 12 VBL avec mitrailleuses de 7,62 et de 12,7mm, 8 char AMX 10RC

1er Régiment de Chasseurs :
Cette unité a perdu le brigadier-chef Clément Kovac en Afghanistan, le 11 juillet 2011 – 2 VBLL, 8 chars Leclerc, 8 VBL

93e Régiment d’Artillerie de Montagne :
héritier des batteries alpines et du 1er Régiment d’Artillerie de Montagne, il assure les appuis feux sol-sol de la 27e Brigade d’Infanterie de montagne.
Son porte-drapeau sera le capitaine Simon Ledoux, qui fut grièvement blessé le 20 janvier dernier, lorsqu’un soldat renégat de l’armée nationale afghane a ouvert le feu sur des militaires français à Gwan. Cet attentat fut fatal à l’adjudant-chef Fabien WILLM, à l’adjudant-chef Denis ESTIN, au brigadier-chef Geoffrey BAUMELA et au chef d’escadron Christophe SCHNETTERLE, ainsi qu’au sergent-chef Svilen SIMEONOV, du 2e Régiment Etranger de Génie (REG) - 4 VAB, 4 PVP, 4 VAB observateur (VAB OBS) et 4 camions équipés d’un système d’artillerie (CAESAR)

Transmissions

28e Régiment de Transmissions

48e Régiment de Transmissions

40e Régiment de Transmissions

53e Régiment de Transmissions


44e Régiment de Transmissions :
spécialiste de la guerre électronique, et plus précisément dans le recueil du renseignement d’origine électromagnétique – 3 véhicules transport charge (VTP) de type P4 et 4 shelters radiogoniomètres sur porteurs GBC 180

54e Régiment de Transmissions :
second régiment de l’armée de Terre spécialiste de la guerre électronique. Ses missions sont de participer à la recherche du renseignement électromagnétique et d’assurer l’attaque des réseaux radioélectriques adverses. Il peut armer un bataillon de renseignement multicapteurs (BRM) renforcé par des moyens du régiment de hussards (2e RH) et du 61e régiment d’artillerie (61e RA) – 3 VTC de type P4, 4 PVP équipés en matériel de guerre électronique (PVP GE), 4 VAB GE

13e Régiment du Génie :
Trés sollicité, ce régiment est notamment engagé en permance en Afghanistan pour armer le détachement d’ouverture d’itinéraires piégés (DOIP) - 4 VAB, 3 PVP, 2 MRAP Buffalo, 1 système d’ouverture d’itinéraire miné (SOUVIM), 2 véhicules blindés à haute protection (VBHP), 2 engins du génie d’aménagement (EGAM), 2 engins du génie rapide de protection (EGRAP), 2 systèmes de pose rapide de travures (SPRAT), 2 porte-travures du SPRAT (PTS), 2 unités mobiles de traitement de l’eau (UMTE) et 2 CE 80 KVA

Bataillon logistique

6 véhicules légers tout terrain Peugeot de type 4 (VLTTP4), 4 PVP, 4 véhicules toutes roues motrices 10 000 munitions et pièces de rechanges en conteneur logistique (TRM 10 000 MUN / CTE), 4 véhicules toutes roues motrices 10 000 eau et matériel de soutien de l’homme (TRM 10 000 EAU / MSH), 4 véhicules de l’avant blindés sanitaires (VAB SAN), 2 Scania camions citernes polyvalent 10 (CCP10), 2 véhicules toutes roues motrices 10 000 camion lourd dépannage (TRM 10 000 CLD)

7e Régiment du Matériel :
assure le soutien technique au profit de la 27e Brigade d’Infanterie de Montagne. Il a armé le bataillon logisique de l’opération Pamir en Afghanistan en 2012 – 3 VLTTP4, 2 PVP, 2 véhicules toutes roues motrices 10 000 camion lourd dépannage (TRM 10 000 CLD)

Régiment de soutien du combattant :
créée le 28 juillet 2011 à partir du regroupement des 1er et 4e groupes logistiques du commissariat de l’armée de Terre, cette unité est rattachée à l’arme du train. Ses missions sont l’aide à la projection et le soutien des unités engagées dans le cadre d’actions militaires en métropole et en opex, la maintenance des matériels projetables et la participation à la logistique territoriale – 1 VLTTP4, 4 véhicules toutes roues motrices 10 000 eau et matériel de soutien de l’homme (TRM 10 000 EAU / MSH)

Régiment médical :
créée le 1er juillet 2011 à partir des structures des 1er, 2e, 3e RMED et du centre d’instruction santé de l’armée de Terre, cette unité à la charge d’assurer le soutien sanitaire des troupes, en particulier en opex. Il est le plus important régiment de l’armée de Terre en termes d’effectif et le seul à être commandé par une femme médecin, en l’occurrence le Médecin en chef Sylvie Paul - 1 VLTTP4 et VAB SAN

121e Régiment du Train : Régulièrement engagé en opex, ses missions, en métropole, consistent à transporter les matériels des dépôts jusqu’aux zones portuaires et aéroportuaires et à assurer la préparation opérationnelle spécifique des personnels déployés en Afghanistan pour une très courte durée – 1 VLTTP4, 2 PVP, 4 véhicules toutes roues motrices 10 000 munitions et pièces de rechanges en conteneur logistique (TRM 10 000 MUN / CTE), 2 Scania camions citernes polyvalent 10 (CCP10)

Commandement des opérations spéciales :
le détachement interarmées qui défilera sera composé par des éléments du 13ème Régiment de Dragons Parachutistes (Souge), du 1er Régiment Parachutiste d’Infanterie de Marine (RPIMa) de Bayonne, du Commando Parachutiste de l’Air (CPA) 10.566 d’Orléans Bricy et du commando de marine Trépel (Lanester)
– Le 14 juillet 2011, le COS a perdu le maître Benjamin Bourdet, au cours d’une opération dans la vallée d’Alasay, en Afghanistan -
8 véhicules de patrouille spéciale (VPS), 4 véhicules légers de reconnaissance et d’appui (VLRA) et 4 véhicules légers tout terrain Peugeot de type PATSAS (patrouille spécialisée)

25e Régiment du Génie de l’Air :
Unité de l’armée de Terre, commandée et employée uniquement par l’armée de l’Air, le 25e RGA est chargé des travaux nécessaires aux opérations aériennes, et en particulier de mettre en place des « bases aériennes projetées ». A ce titre, il est le régiment le plus déployé en opex, comme c’est actuellement le cas au Tadjikistan, au Liban, à Djibouti, au Tchad et en Polynésie – 4 véhicules blindés de reconnaissance et d’intervention, 4 tracteurs routiers Iveco Stralis et leur remorque portant : 2 tracteurs niveleurs D6 et 2 pelles hydrauliques M315, 4 tracteurs routiers Renault Premium et leur remorque portant 2 tracto-chargeurs légers sur pneumatique 908H et 2 niveleuses légères G80, 4 camions bennes Renault de type KERAX, 2 camions bennes Mercedes type Unimog, 2 camions citerne arroseuse Mercedes type Unimog

Territoire national

Vigipirate


2e Régiment de Dragons – nucléaire, biologique et chimique :
Plus ancien régiment de cavalerie de l’armée française (sa filiation remonte à 1556), le « Condé-Dragons » a été réorganisé en 2005 en fusionnant avec le groupe de défense NBC de Draguignan. Il a compté dans ses rangs l’ancien président Valéry Giscard d’Estaing, qui y servit en avec les galons de brigadier. Sa mission principale est « de participer à la protection des populations civiles en opérations extérieures ou sur les territoires en renforcement ou en complément des éléments de sécurité civile » – 6 véhicules VLTT P4, 2 VAB du système d’information régimentaire (VAB SIR), 4 VAB « reconnaissance » (VAB RECO), 6 véhicules légers de reconnaissance et d’appui nucléaire-biologique-chimique (VLRA NBC), 4 systèmes de décontamination approfondie (SDA), 2 centres de reconditionnement du personnel (CERPE)

54e Régiment d’Artillerie :
bien que sa mission soit dédiée à la défense sol-air courte portée avec le système MARTHA, ce régiment participe régulièrement à l’opération Hephaïstos, qui vise à lutter contre les incendies de forêt en renfort des moyens de la sécurité civile – 2 VAB, 1 P4, 2 NC1 2630 composés chacun d’un véhicule radar (NC1 30/MARTHA) et d’un véhicule supplémentaire (VS) de type GBC, 8 véhicules VLRA avec une plateforme d’adaptation pour missile transportable antiaérien léger MISTRAL

Bataillon de marins-pompiers de Marseille :
unité la plus importante de la Marine nationale en terme d’effectifs (2.400 pax) et créée au lendemain de l’incendie des Galeries Lafayettes à Marseille (1938), elle assure chaque année environ 111.000 interventions dans la région marseillaise – 1 véhicule radio chef de colonne (VRCC), 2 camions citerne feu de forêt (CCF) U 5000, 2 fourgons d’intervention (FI) châssis court, 2 véhicules de secours et d’assistance aux victimes (VSAV) Mercedes, 1 ambulance réanimation (AR), 1 véhicule de réanimation et de secours médical (VRSM)

Unités d’instruction et d’intervention de la sécurité civile n°1 :
L’UIISC1, créée en 1978 en Seine Saint-Denis, dépend de l’arme du Génie de l’armée de Terre. Placée pour emploi auprès du ministère de l’Intérieure, elle est la seule unité de la sécurité civile à utiliser des drones. Ses personnels sonr régulièrement sollicités pour intervenir lors de catastrophes à l’étranger (comme au Japon en 2011) – 1 véhicule léger tout terrain de type NP300, 2 véhicules tout terrain de type Defender, 4 camions citerne feux de forêt super de 600 litres, 4 camions citerne feux de forêt moyen de 400 litres, 2 camions citerne grosse capacité de 14 500 litres, 2 camions polyvalents de type Pionnier M270 équipés d’embarcations de type Stem

Brigade de sapeurs-pompiers de Paris :
1 VLRA, 2 premiers secours tonnes (PST), 4 véhicules de liaison (SPVL), 2 véhicules de secours et d’assistance aux victimes (VSAV), 2 ambulances de réanimation (AR), 2 premiers secours (PS), 2 camions-citernes ruraux (CCR), 4 fourgons pompes tonnes (FPT), 2 échelles pivotantes automatiques (EPA), 2 bras élévateurs articulés automobiles (BEAA), 2 berces unité mobile de décontamination (BUMD) tractant 2 embarcations de secours aux victimes (ESAV), 2 fourgons de protection électro-ventilation (PEV) tractant 2 motos pompes remorquables (MPR)



Défilé aérien de clotûre

(11h40)

Harmattan

3 Gazelle

1 Tigre

1 Puma

1 Caracal de l’Escadron d’hélicoptères (EH) 01.067 « Pyrénées »

Licorne

1 Gazelle C

2 Gazelle V

1 Puma

1 Fennec de l’EH 03.067 « Parisis »

Pamir

1 Gazelle V

2 Tigre

2 Caracal, dont 1 appartenant à l’EH 01.067 « Pyrénées »

Sûreté aérienne

3 Fennec, dont 1 MASA, des EH 03.067 « Parisis » et 05.067 « Alpilles »

Sauvegarde / Protection maritime

1 NH-90 « Caïman », entré en service au sein de la Flottille 33F en décembre dernier

1 Panther de la Flottille 36F

1 Dauphin de la Flottille 35F

Sauvegarde terrestre

1 Gazelle

1 Puma

1 Cougar

1 Puma de l’EH 01.067 « Pyrénées »

Gendarmerie Nationale

1 EC-145

1 EC-135

Sécurité civile

3 EC-145

Bref presque pas d'unités Colo donc bon défilé quand même à tousceux qui vont le suivre Wink Wink

source:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
 
14 juillet 2012 - Programme du Défilé militaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 14 juillet 2012 à Paris
» 14 juillet 2012
» Défilé militaire du 21 juillet
» Le défilé militaire du 14 Juillet
» 14 juillet 2012, le 1° sur les Champs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marsouins de France et d'outre-mer :: Bar des TDM :: L'Actualité-
Sauter vers: