Marsouins de France et d'outre-mer

Ce forum est dédié à tous les marsouins de France et d'Outre-mer, pour se retrouver, quelque soit le régiment duquel ils sont issus. Infanterie, Bigor, Cavalerie, parachutiste. et à tous nos frères d'armes.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Décembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
CalendrierCalendrier

Partagez | 
 

 Le 3e RPIMa de retour de l'opération Serval en Côte d'Ivoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jeanlouis

avatar

Messages : 1079
Date d'inscription : 25/11/2009
Age : 48
Localisation : Grasse - Alpes Maritimes

MessageSujet: Le 3e RPIMa de retour de l'opération Serval en Côte d'Ivoire   Sam 2 Mar - 8:39

Carcassonne. Le 3e RPIMa de retour de l'opération Serval en Côte d'Ivoire


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
François-Xavier Mabin, le chef de corps du 3e RPIMa./Photo DDM, Roger Garcia. - Tous droits réservés.

Une soixantaine d'hommes du 3eRPIMa a participé durant six semaines à l'opération Serval au Mali. Ils sont revenus lundi à Abidjan, où ils avaient été projetés il y a six mois.

Projetés en octobre dernier en Côte d'Ivoire, les 180 marsouins du 3e RPIMa ont entamé depuis le 16 février, leur retour au compte-gouttes. Désigné par l'état-major pour prendre le commandement de la force Licorne, le 3e RPIMa soutenu par un escadron du 1er Régiment de hussards parachutistes de Tarbes et d'hommes du 17e Régiment du génie parachutiste de Montauban a rejoint le camp de Port-Bouët, situé dans la capitale économique ivoirienne. La mission de ces 450 soldats, placés sous le commandement du colonel François-Xavier Mabin, semblait toute tracée, jusqu'au début de l'offensive de l'armée française au Mali. «Nous n'avons pas eu de prémices de l'opération Serval», explique le patron du «3». Toutefois, le régiment carcassonnais a dû, à la fin du mois de décembre s'adapter aux contingences politiques de l'Afrique. Ainsi, entre Noël et Nouvel An, la 3e compagnie a rejoint Libreville, la capitale du Gabon, pour suppléer une compagnie du 2e REP (Régiment étranger parachutiste), engagée à Bangui (Centrafique). «Cette mission n'a duré qu'une dizaine de jours», rappelle l'officier supérieur, sans se douter que le «3» serait de nouveau mis à contribution quelques jours plus tard.

Le 11 janvier, François Hollande déclenchait l'opération Serval à la demande du gouvernement malien. «Nous avons été mis en alerte ce jour-là», précise François-Xavier Mabin. Le 12 janvier quelque 200 hommes issus des rangs du «3», des hussards tarbais et des hommes du génie montalbanais ont pris la route du nord en direction de Bamako, la capitale du Mali. Il faudra trois jours à ce détachement composé de 60 véhicules légers et blindés pour rejoindre les premiers éléments des forces spéciales. Placés sous l'autorité du chef de corps du 21e RIMa (Régiment d'infanterie de Marine) de Fréjus. La force militaire française alors composée de quelque 800 hommes participera à la libération de Bamako puis à celle de Gao, plus au Nord. Le détachement parti quelques jours plus tôt d'Abidjan a alors été chargé de «sécuriser la boucle du Niger», précise le colonel Mabin et de contrôler l'axe Tomboucton-Bamako «afin que les combattants djihadistes ne puissent revenir vers le Sud».

Les 200 hommes affectés préalablement à l'opération Licorne ont rejoint Port-Bouët, lundi, après avoir passé six semaines au Mali. Les 80 marsouins carcassonnais ayant participé à l'opération Serval, devraient quant à eux retrouver leur famille dès la fin de la semaine.

Un régiment aux quatre coins du monde
Patron du groupement tactique interarmes de la force Licorne en Côte d'Ivoire, le colonel François-Xavier Mabin, a cédé son fauteuil au 1er Régiment de spahis. «Durant ces six mois, explique le chef de corps du 3e RPIMa, nous avons participé à plusieurs missions en partenarait avec les forces armées républicaines de Côte d'Ivoire», notamment au travers d'un exercice amphibie baptisé Akwaba. Les soldats carcassonnais ont également mis leur savoir-faire en avant au travers d'actions de formation de l'armée ivoirienne.

Mais dès le début du mois de janvier, l'essentiel des troupes de la force Licorne a veillé à ce que la logistique transitant par l'aéroport d'Abidjan et destinée à soutenir l'opération Serval soit la plus efficiente possible.

A ce jour, le régiment carcassonnais n'est toujours pas au grand complet. En effet, la 1ère compagnie est toujours stationnée en Nouvelle-Calédonie. Elle rentrera début avril. Et en mai, la 4e compagnie s'envolera vers la Guyane.

repères
Le chiffre : 60
marsouins> Engagés au Mali. Parmi les deux cents hommes qui se sont rendus au Mali, deux sections d'infanterie de Carcassonne ont participé à la libération de Bamako et de Gao.

Bruno Huet

source: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
bruno
Admin
avatar

Messages : 3736
Date d'inscription : 04/10/2009
Age : 57
Localisation : roquebrune var

MessageSujet: Re: Le 3e RPIMa de retour de l'opération Serval en Côte d'Ivoire   Sam 2 Mar - 19:14

Bonsoir les marsouins

Ils n’ont pas rester longtemps au Mali . Le 21e est rentre sur Fréjus Laughing

_________________
Et au Nom de Dieu, vive la coloniale.
Revenir en haut Aller en bas
http://marsouinsdumonde.forumdediscussions.com
 
Le 3e RPIMa de retour de l'opération Serval en Côte d'Ivoire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un soldat français de retour d'Afghanistan témoigne sur RTL
» y a-t-il un point de non retour ?
» retour du Sénégal...voyage initiatique
» Retour du BCG ?
» Le retour des Normands du FLNJ...?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marsouins de France et d'outre-mer :: Bar des TDM :: L'Actualité-
Sauter vers: