Marsouins de France et d'outre-mer

Ce forum est dédié à tous les marsouins de France et d'Outre-mer, pour se retrouver, quelque soit le régiment duquel ils sont issus. Infanterie, Bigor, Cavalerie, parachutiste. et à tous nos frères d'armes.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Juin 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
CalendrierCalendrier

Partagez | 
 

 Mon Régiment y était - J'y suis J'y reste tel était sa devise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jeanlouis

avatar

Messages : 1079
Date d'inscription : 25/11/2009
Age : 47
Localisation : Grasse - Alpes Maritimes

MessageSujet: §§   Dim 17 Mar - 19:42

Merci Guy super comme site et très enrichissant comme source d'information
Revenir en haut Aller en bas
Guy



Messages : 473
Date d'inscription : 20/02/2010

MessageSujet: Re: Mon Régiment y était - J'y suis J'y reste tel était sa devise   Dim 17 Mar - 19:33

Salut Bruno

J'ai cherché à me renseigner sur ce cimetière français de Sebastopol, si cela intéresse quelqu'un :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
et voici nos lignards, zouaves et tirailleurs à Malakoff
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Amitiés
Revenir en haut Aller en bas
bruno
Admin
avatar

Messages : 3657
Date d'inscription : 04/10/2009
Age : 57
Localisation : roquebrune var

MessageSujet: Re: Mon Régiment y était - J'y suis J'y reste tel était sa devise   Dim 17 Mar - 15:14

Merci Guy

marsouin

_________________
Et au Nom de Dieu, vive la coloniale.
Revenir en haut Aller en bas
http://marsouinsdumonde.forumdediscussions.com
Guy



Messages : 473
Date d'inscription : 20/02/2010

MessageSujet: Re: Mon Régiment y était - J'y suis J'y reste tel était sa devise   Ven 15 Mar - 20:57

Allez une autre :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Zouave de la campagne de Crimée... à Paris, pont de l'Alma!
Amitiés
Revenir en haut Aller en bas
bruno
Admin
avatar

Messages : 3657
Date d'inscription : 04/10/2009
Age : 57
Localisation : roquebrune var

MessageSujet: Re: Mon Régiment y était - J'y suis J'y reste tel était sa devise   Ven 15 Mar - 20:06

Oui merci

_________________
Et au Nom de Dieu, vive la coloniale.
Revenir en haut Aller en bas
http://marsouinsdumonde.forumdediscussions.com
Guy



Messages : 473
Date d'inscription : 20/02/2010

MessageSujet: Re: Mon Régiment y était - J'y suis J'y reste tel était sa devise   Ven 15 Mar - 6:43

Merci pour cette leçon d'Histoire
Amitiés
Revenir en haut Aller en bas
Jeanlouis

avatar

Messages : 1079
Date d'inscription : 25/11/2009
Age : 47
Localisation : Grasse - Alpes Maritimes

MessageSujet: Mon Régiment y était - J'y suis J'y reste tel était sa devise   Jeu 14 Mar - 8:48

Les fantômes de Crimée
Dans le sud de l’Ukraine, un important cimetière de l’armée française remontant à la guerre de Crimée vient d’être découvert.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Les restes de milliers d’hommes de l’armée de Napoléon III ont été retrouvés sur le site du siège de Sébastopol (1854 – 1855). Photo AFP

Des ossements jaunis transparaissent à travers de gros sacs plastiques sur un chantier à Sébastopol, dans le sud de l’Ukraine. « Plusieurs dizaines de dépouilles ont été trouvées et je pense qu’il va y en avoir d’autres car le site est assez vaste », estime Oleksandre Natalitch, un bénévole de l’ONG de recherche historique Dolg (le devoir). Alertés par des habitants, des membres de l’organisation se sont précipités sur le chantier situé en périphérie de cette ville historique des bords de la mer Noire pour examiner les restes humains déterrés lors du creusement des fondations d’un immeuble résidentiel. Des experts ont trouvé dans une des tombes des boutons du 39e régiment d’infanterie de ligne de l’armée française, qui avait participé sous l’Empereur Napoléon III, au siège de Sébastopol pendant la guerre de Crimée.
Cette guerre qui opposa l’empire russe, dont l’Ukraine faisait alors partie, à une coalition menée par la Turquie, la Grande-Bretagne, la France et la Sardaigne, s’acheva par une défaite russe. Les armées britannique et française étaient allées stopper l’expansion de l’Empire russe vers le sud, visant à lui assurer un débouché vers la Méditerranée, sur fond de décadence de l’Empire ottoman. Fondée comme port d’attache de la flotte russe en 1783, pendant le règne de l’impératrice Catherine II de Russie, Sébastopol fait aujourd’hui partie, comme toute la péninsule de Crimée, de l’Ukraine.
Des analyses menées par des médecins légistes ont également confirmé que les restes avaient plus de 100 ans. Enfin, la piste française a été étayée par des documents historiques sur un énorme cantonnement de l’armée française situé dans ce quartier, où des dizaines de milliers d’hommes se trouvaient pendant le siège de cette ville (septembre 1854 – septembre 1855), explique Arkadi Baïbourtski, un responsable du musée de la ville. « L’ensemble de ces données nous permet d’affirmer qu’il s’agit selon toute vraisemblance d’un cimetière hospitalier du contingent français », souligne-t-il. « C’est la première découverte si importante de restes d’Occidentaux ». Les tombes individuelles, creusées à la même profondeur de 0,8 à 1,4 mètre, sont toutes alignées la tête vers l’Occident.
L’âge moyen des défunts, pour la plupart vraisemblablement décédés de maladie, ne dépasse pas 30 ans. Mais les chances de les identifier sont « proches de zéro » faute d’affaires personnelles ou de documents, estime Arkadi Baïbourtski. La guerre de Crimée a été marquée par le nombre élevé de pertes chez les alliés à cause du choléra et d’autres maladies, qui se sont propagées en raison de mauvaises conditions sanitaires et des problèmes d’approvisionnement.
Selon certains historiens, les Français ont ainsi perdu 95 000 hommes, dont 75 000 de maladies. Des diplomates français se sont rendus à Sébastopol début février, selon l’ambassade de France en Ukraine.
Alors que les fouilles sur le chantier continuent, l’inhumation des dépouilles – selon toute vraisemblance dans le cimetière militaire français qui existe par ailleurs à Sébastopol depuis la guerre de Crimée – n’est envisageable que dans quelque mois.

source: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mon Régiment y était - J'y suis J'y reste tel était sa devise   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mon Régiment y était - J'y suis J'y reste tel était sa devise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mon Régiment y était - J'y suis J'y reste tel était sa devise
» C'était au temps où la télé s'arrêtait la nuit :-)
» Le 4e Régiment Étranger souffle ses 90 bougies
» Régiment à identifier
» Et si la Normandie était plus Viking que la Scandinavie ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marsouins de France et d'outre-mer :: Bar des TDM :: L'Actualité-
Sauter vers: