Marsouins de France et d'outre-mer

Ce forum est dédié à tous les marsouins de France et d'Outre-mer, pour se retrouver, quelque soit le régiment duquel ils sont issus. Infanterie, Bigor, Cavalerie, parachutiste. et à tous nos frères d'armes.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Août 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  
CalendrierCalendrier

Partagez | 
 

 L'armée française en 1939-1940.

Aller en bas 
AuteurMessage
bruno
Admin
avatar

Messages : 3785
Date d'inscription : 04/10/2009
Age : 58
Localisation : roquebrune var

MessageSujet: L'armée française en 1939-1940.   Sam 26 Déc - 21:11

bonsoir les marsouins

L'armée française en 1939-1940.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le ministre de la Guerre, Jean Fabry et le général Gamelin
lors des manoeuvres de 1935.


L'armée française de 1939 était
considérée, à l'époque, comme la meilleure du monde. En réalité, les
évènements qui eurent lieu au cours des dix mois suivants révélèrent
qu'elle avait énormément de faiblesses qui s'avérèrent fatales. La plupart
de celles-ci venaient des attitudes qui prévalaient au sein du haut
commandement à la fin de la Première Guerre Mondiale. Compte tenu des
terribles souvenirs de la guerre 14-18, les français avaient adoptés une stratégie
défensive basée sur les souvenirs des forts
imprenables de Verdun et de la terrible efficacité des tranchées allemandes.
Le haut commandement et les forces politiques de l'époque avaient conçu un
plan fondé sur la construction d'une ligne
fortifiée permanente le long de la frontière
franco-allemande (une ligne baptisée du nom du ministre de la Guerre : André Maginot).


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Défilé du 46ème régiment d'infanterie, le 11 novembre 1938
sur les Champs Elysées.


Pendant 15 ans, la ligne Maginot avait
dominé la pensée stratégique française et, de 1930 à 1936, englouti la
majeure partie du budget militaire. Néanmoins, une stratégie si défensive
n'impliquait pas forcément une attitude complètement passive. La ligne Maginot
ne couvrait que la frontière franco-allemande et ce, pour des raisons de coût
et de diplomatie avec la Belgique. Le haut commandement aurait préférer
déplacer la ligne défensive un peu plus au Nord, couvrant la frontière
germano-belge, ce qui l'aurait raccourcie, incluant la Belgique dans la
stratégie d'ensemble. Cette ligne aurait alors couvert la totalité de la
frontière menacée, économisant les pertes humaines par une fortification
moderne à outrance et, chose plus importante encore, éloignant la destruction
massive inhérente à toute guerre loin du territoire français. A partir de la
fin des années 1920, il était devenu clair que la mécanisation
d'une partie de l'armée était vitale.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le capitaine de chars de 1940.

Ce n'est qu'au cours de la seconde
moitié des années 1930 que le réarmement français eut lieu pour de bon,
suite à l'approbation par le Parlement du programme
Daladier de 14 millions de francs, en septembre
1936. Malheureusement cette période fut aussi synonyme d'agitation sociale en
France et les chaînes de montage ne commencèrent finalement à travailler à
plein qu'au cours du second semestre de 1938. En réalité celà ne changea en
rien le cours d'une "guerre éclair" fondée sur des tactiques
novatrices, et contre lesquelles la seule parade efficace était constituée par
la barrière de la Manche ou les immenses espaces des steppes russes. Pour son
malheur, la France ne possédait aucune de ces deux caractéristiques
géographiques.


Lorsque le 3 septembre 1939, la France
entre en guerre pour aider son alliée la Pologne, l'armée française n'est pas
préparée pour une offensive contre l'Allemagne et plongea dans la "drôle
de guerre". Une guerre sans combat, juste
ponctuée par les actions d'éclats des "corps
francs" le long de la frontière.


Un coup de tonnerre mit un terme à la
torpeur générale : 10000 soldats allemands venaient d'envahir la Norvège,
écrasant au passage le Danemark. Une force alliée franco-anglaise décida
d'intervenir. La Royal Navy écrasa tout d'abord la flotte
allemande dans le Fjord de Narvik.
Les opérations terrestres, après quelques cafouillages, montrant
l'incompréhension des Alliés face à cette guerre moderne (manque de chars, de
DCA, de canons anti-chars, d'artillerie lourde) furent une page épique des
annales de l'armée française. Aprsè une défense acharnée, Narvik, défendue
par 6000 soldats allemands, tomba aux mains des Alliés. Les légionnaires et
les chasseurs alpins français, vainqueurs sur le terrain, durent évacuer la
Norvège le 8 juin 1940, suite à la situation catastrophique en France.


Le 10 mai
1940, l'orage de la "guerre éclair" se
déchaîna sur la France, la Belgique et les Pays Bas. L'ennemi, évitant la
ligne Maginot et prenant au piège les forces alliées parties défendre la
Belgique, perça le front à Sedan.
Débordée, écrasée par les forces combinées des Panzerdivisionen et
de la Luftwaffe, l'armée française, malgré de glorieuses
contre-attaques, dont celle des chars d'un certain colonel de Gaulle, ne put
enrayer la percée allemande.


Alors, il ne resta que l'héroïsme
individuel du soldat français, même parmi les jeunes, les Cadets de Saumur, se
sacrifiant pour l'honneur. Au cours des 45 jours de
la Campagne de France, les pertes françaises
s'élevèrent à 124 000 hommes.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
Et au Nom de Dieu, vive la coloniale.
Revenir en haut Aller en bas
http://marsouinsdumonde.forumdediscussions.com
Jeanlouis

avatar

Messages : 1079
Date d'inscription : 25/11/2009
Age : 48
Localisation : Grasse - Alpes Maritimes

MessageSujet: Bravissimo   Sam 26 Déc - 22:29

Chouette post
Revenir en haut Aller en bas
 
L'armée française en 1939-1940.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les képis de l'armée française
» Création de l'armée française
» présentation des nouveaux véhicules de combat de l'armée française au portes ouvertes du 21e RIMA
» L'armée française en 1939-1940.
» L'armée française pour les nuls:

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marsouins de France et d'outre-mer :: histoire militaire :: guerre de 1939 / 1945-
Sauter vers: