Marsouins de France et d'outre-mer

Ce forum est dédié à tous les marsouins de France et d'Outre-mer, pour se retrouver, quelque soit le régiment duquel ils sont issus. Infanterie, Bigor, Cavalerie, parachutiste. et à tous nos frères d'armes.
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Novembre 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 
CalendrierCalendrier

Partagez
 

 La bataille de Kolwezi

Aller en bas 
AuteurMessage
prigent

prigent

Messages : 266
Date d'inscription : 01/01/2011
Age : 83

La bataille de Kolwezi Empty
MessageSujet: Re: La bataille de Kolwezi   La bataille de Kolwezi I_icon_minitimeDim 19 Mai - 20:06

Une opération de tout les dangers, mené de main de maître une sacré aventure du 2e REP
Revenir en haut Aller en bas
http://blogdegustave-3RPC.over-blog.com
bruno
Admin
bruno

Messages : 3865
Date d'inscription : 04/10/2009
Age : 59
Localisation : roquebrune var

La bataille de Kolwezi Empty
MessageSujet: La bataille de Kolwezi   La bataille de Kolwezi I_icon_minitimeDim 19 Mai - 19:49

Bonsoir les marsouins

La bataille de Kolwezi Il y a 35 ans jour pour jour, le 2ème REP sautait sur Kolwézi...

Afin de protéger ses ressortissants, la France active le système d'alerte « Guépard » : à ce moment le 8e RPIMa est en alerte mais c'est le 2e REP (régiment étranger parachutiste, appartenant à la Légion étrangère, et sous le commandement du colonel Philippe Erulin) qui est désigné pour intervenir2. Deux équipes de quatre hommes du 13e RDP (régiment de dragons parachutistes) lui sont adjointes pour mettre en place les liaisons radio à grande distance3. Le 16 mai à 00:45, le gouvernement de Bruxelles, qui pense aux Belges qui sont majoritaires parmi les otages, s'apprête à envoyer des parachutistes dans une opération qui se veut, avant tout, humanitaire. Une réunion entre les autorités militaires belges et françaises a lieu en Allemagne afin de coordonner une opération commune.

La réunion échoue, les ordres de Paris étant d'attaquer en force immédiatement malgré les mises en garde des autorités belges. Bruxelles cherche une solution moins directe en invoquant des renseignements faisant état des bruits qui courent dans certains milieux politiques du Zaïre d'après lesquels il y a lieu de craindre que, si l'opération n'est pas menée avec des moyens très étendus, un massacre planifié des Européens retenus par les rebelles soit déclenché immédiatement. Pour empêcher cela, il faut des paras répartis en même temps sur le plus grand nombre de points possibles, c'est l'opinion de l'État-major belge. Et d'invoquer le succès de l'opération belge sur Stanleyville, en 1964, lorsque l'intervention militaire belge avait combiné un parachutage avec une opération terrestre destinée à empêcher des rebelles d'emmener des otages en brousse. Cependant, les mouvements d’aéronefs auxquels donnent lieu, en France et en Belgique, les préparatifs de l'intervention font craindre une perte de l’effet de surprise, essentiel à l'opération. De plus, la rébellion a été informée de l'opération par l'annonce qui en est faite à la radio et à la télévision par le premier ministre belge. Le motif qu'invoquera celui-ci pour se justifier c'est que, de toute façon, la radio sud-africaine en a parlé la première. En effet, des informations qui devraient rester secrètes circulent de plus en plus. Plus tard, il apparaîtra que des syndicalistes français, croyant naïvement que les événements sont le fait d'une rébellion de gauche, alors qu'il s'agit d'une affaire tribale favorisée par les Cubains représentant l'impérialisme soviétique, ont communiqué les plans de vol des rotations d'avions entre la France et le Zaïre. C'est ce que découvrent les services d'écoute français qui surveillent les liaisons radios des rebelles. Et Radio France International renchérit en annonçant le départ des C-130 belges avec 1 100 parachutistes. Ces précisions très documentées figurent dans le livre français intitulé "Le mal zaïrois"

Source wikipedia

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Et à cette époque il n'avait pas le matériel que l'armée à actuellement surtout le gilet pare-balles ou pas éclat
et c'est la première fois que le fusil (FRF1) fut utilisé

_________________
Et au Nom de Dieu, vive la coloniale.
Revenir en haut Aller en bas
http://marsouinsdumonde.forumdediscussions.com
 
La bataille de Kolwezi
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» RIO DE LA PLATA (1939)
» La gendarmerie va mener la bataille du rail

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marsouins de France et d'outre-mer :: Autres armes :: légion . para . non TDM-
Sauter vers: