Marsouins de France et d'outre-mer

Ce forum est dédié à tous les marsouins de France et d'Outre-mer, pour se retrouver, quelque soit le régiment duquel ils sont issus. Infanterie, Bigor, Cavalerie, parachutiste. et à tous nos frères d'armes.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Juin 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
CalendrierCalendrier

Partagez | 
 

 Formation du 3e Régiment de Parachutistes Coloniaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
prigent

avatar

Messages : 262
Date d'inscription : 01/01/2011
Age : 80

MessageSujet: Formation du 3e Régiment de Parachutistes Coloniaux   Sam 8 Aoû - 6:43

Ce régiment deviendra célèbre Vive le "3 "












[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




D'un régiment de "bidasses" récalcitrants,


 il fait un véritable outil de guerre : le "3"RPC



Au départ du 3ème RPC,


 un bataillon créé à Mont-de-Marsan avec des rescapés d'Indochine


 et des engagés


 qui jouent aux "durs", se prenant volontiers pour des "terreurs",


ce qui ne les empêche pas de recevoir, dans des cafés d'Afrique du Nord,


des raclées magistrales de la part de simples bidasses.


 Le reste du 3e R.P.C., c'est à dire plus de la moitié de l'effectif :


 des rappelés arrivés en Algérie précédés de la facheuse réputation,


 des bons à rien, des communistes, de la graine de mutin.


Il est de fait qu'à Versaille, ou ailleurs, ces charmants jeunes gens,


furieux de quitter leurs habitudes et de retrouver


 l'atmosphère déprimante de la caserne,


se sont livrés à des manifestations inquiétantes,


 en criant "A bas la guerre d'Algérie"!, entonnant l'Internationale.


Il avait fallu faire appel aux CRS pour les embarquer.




Cette réputation n'est pas pour déplaire à BIGEARD. Bien au contraire,


il se frotte les mains. L'occasion est trop belle de montrer ses qualités d'entraineurs


d'hommes et d'appliquer sa méthode d'action psychologique.



Le 3e R.P.C. deviendra un régiment de choc et il saura faire parler de lui.


Ce sera l'instrument de la guerre nouvelle,


de la guerre subversive, n'en déplaise aux doctrinaires des états-majors,


 D'abord du suspense! Pendant plusieurs jours, le chef refuse de se montrer à 800
 

gaillards plus ou moins mal embouchés.


Enfin, le grand jour arrive. Devant le régiment en carré,


 Bigeard se présente, athlétique, tenue léopard, casquette,


arborant toutes ses décorations."



Le loup prend possession de sa harde" Pour commencer,


quatre engagés qui ont eu le malheur de se faire rosser


 par des artilleurs sont chassés à l'instant.


Puis alors seulement avec un art suprême du cabotinage,


 tel Napoleon inspectant ses grogards, Bigeard passe devant les rangs ,


 à commencer par les anciens, les volontaires, avec des airs de grand justicier,


" Toi, tu as eu les foies, dégage! Toi , tu as eu une sale affaire, va-t'en !"


Une vingtaine d'autres affublés de mines plus ou moins patibulaire,


 sont invités à rendre leur tenue.

Enfin, se plantant devant les rappelés,


 Bigeard leur met le marché en main. Libre à eux de partir.


S'ils restent, qu'il balancent leurs calots de carnaval


et ils auront droit à la tenue para. Ils en baveront de toutes les couleurs,




mais ils deviendront des hommes!

La cause est entendue, Les hommes sont séduits.


Cà, c'est un chef! L'entrainement peut commencer.


 Il va durer deux mois, mené à un train d'enfer.


Marches forcées, exercices physiques, parcours du combattant.


 Bigeard donne l'exemple, peine comme tout le monde,


porte lui même son sac, mange à la gamelle. L'aspect physique change.


 Teint hâlé, taille de guêpe, plus de graisse, des muscles.


On supporte allégrement l'absence de permission, de vin, de filles.


 Le camp devient une sorte de monastère, une confrérie nouvelle de moines soldats,


 avec ses traditions, ses chants, son language.


 Oui: affirmatif, non, négatif, tout va bien: cinq cinq ...


 Beaucoup sont dans les pelotons de caporaux lancé par Bigeard,


 puis devinrent des Fanas fanas puis sergent puis le destin les rattrape,


 la méchante blessure ou la mort brutale sur la piste.... piste cruelle !...
Revenir en haut Aller en bas
http://blogdegustave-3RPC.over-blog.com
serge.70/06

avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 27/03/2013
Age : 67
Localisation : 62.pas de calais

MessageSujet: Re: Formation du 3e Régiment de Parachutistes Coloniaux   Sam 8 Aoû - 13:43


Merci Pringent Superbe Description .
Revenir en haut Aller en bas
prigent

avatar

Messages : 262
Date d'inscription : 01/01/2011
Age : 80

MessageSujet: Re: Formation du 3e Régiment de Parachutistes Coloniaux   Sam 8 Aoû - 15:49

Et les éliminations continuèrent, jusqu'à la perfection, les meilleurs tombèrent au champs d'honneur, mais le remplacement démontra que on ne fait pas une élite en 8 jours ! ceux qui étaient pas dans la norme au feu disparurent des opérations au combat, ce qui n'arrangeait pas Bigeard,  il exécrait les malades, les tire au flanc, les blessés qui comme il disait ne servait plus à rien! la logique dans toute sa vérité !!

 Un soir de bagarre contre les rebelles dans un accrochage d'enfer un lieutenant de la 3e compagnie, blessé , attendait le secours parmi d'autres blessés, Bigeard passe voir les amochés et voyant cet officier à terre lui dit: Alors père CANN ? blessé aussi, alors au revoir ! et çà sur un ton presque de reproche ! ( Le lieutenant CANN devint plus tard Général ) s'amusait à raconter cette anecdote peu banale ..
Revenir en haut Aller en bas
http://blogdegustave-3RPC.over-blog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Formation du 3e Régiment de Parachutistes Coloniaux   

Revenir en haut Aller en bas
 
Formation du 3e Régiment de Parachutistes Coloniaux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 7e Régiment de Parachutistes Coloniaux
» 6e Bataillon Parachutistes Coloniaux - 6e Régiment Parachutistes Coloniaux
» 8e régiment de parachutistes d'infanterie de marine
» Commando Parachutistes Coloniaux
» 2e Régiment de Parachutistes Coloniaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marsouins de France et d'outre-mer :: histoire de votre régiment et TDM :: les troupe de marine et son histoire-
Sauter vers: