Marsouins de France et d'outre-mer

Ce forum est dédié à tous les marsouins de France et d'Outre-mer, pour se retrouver, quelque soit le régiment duquel ils sont issus. Infanterie, Bigor, Cavalerie, parachutiste. et à tous nos frères d'armes.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Novembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
CalendrierCalendrier

Partagez | 
 

 HK MP-5 SD

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: HK MP-5 SD   Sam 23 Jan - 16:22

Un petit copié/collé de mon forum, l'article est de décembre 2009.

MP5 SD3


L’article a été fait à partir des deux générations du SD sélecteur trois et quatre positions.

L'ARME


Est-il encore utile de faire son histoire ? Je ne le pense pas, le web est plein d’histoire plus ou moins juste à ce sujet. Maintenant une présentation un peu plus profonde que ce que vous pouvez lire en règle générale certainement, sans compter que beau nombre d’entre vous n’ont jamais ou rarement eu l’occasion de toucher cette merveille et encore moins de tirer avec. Donc rien que pour vous, un article complet.
L'arme s'organise autour d'une carcasse tubulaire en tôle sur laquelle le canon est vissé, et qui renferme l'ensemble mobile. Celui-ci se décompose en une pièce de manœuvre, solidaire du ressort récupérateur et de sa tige-guide, supportant la culasse à galet, qui enserre elle-même le percuteur et son logement. Ce dernier, du type lancé, bénéficie d'un ressort de rappel.
L'arme est dépourvue d'arrêtoir de culasse mais cette dernière peut être maintenue ouverte en engageant manuellement le levier d'armement dans l'encoche prévue à cet effet. Les instruments de visée sont formés d'un guidon rectangulaire fixe, bien abrité sous un large tunnel circulaire, et d'une hausse à tambour, affichant quatre œilletons de tailles variables, prévus respectivement pour le tir rapide ou les tirs de précision à 50,75 et 100 mètres.
La base de la carcasse forme le puits du chargeur, derrière lequel viennent se positionner le mécanisme de percussion et de sélection et la poignée pistolet. Sélecteur et levier d'armement, trouvent leurs places sur le côté gauche, le verrou du chargeur quant à lui est accessible par la droite.
La version SD3 est équipée de la crosse télescopique, verrouillable en deux positions, rétractée ou déployée. Les chargeurs droits des années 60 ont cédé la place à des magasins cintrés de 15 ou 30 cartouches. Organe essentiel du SD 3, le silencieux englobe presque intégralement le canon, auquel il s'assemble par vissage. Ce dernier est en fait beaucoup plus court que la morphologie de l'arme ne le laisse suggérer. Avec une longueur totale de 146 mm il n'excède que de 30 mm le tube raccourci des versions ultra-compactes (MP 5K), loin derrière les 225 mm de l'arme standard.
A l'exception de cette pièce et de l'ensemble mobile, irréprochablement usinés, l'arme se compose essentiellement de pièces métalliques embouties ou obtenues par micro fusion. Toutes les surfaces extérieures sont bronzées noir. Seule exception à cette règle, le bonhomme d'armement, la plaque de couche, mais surtout la poignée pistolet et le pontet renfermant le mécanisme de percussion sont en matière synthétique noire. Le garde-main est en caoutchouc de même couleur. La finition générale est à la hauteur de la réputation de la marque.

LE SILENCIEUX

L'arme est équipée d'origine du silencieux intégral le plus performant. Long de 320 mm, d'un diamètre extérieur de 40 mm, il pèse 420 g et se compose de deux parties internes distinctes : une chambre d'expansion des gaz et un ensemble modulaire freinant leur sortie. Sa durée de vie estimée à 10 000 coups. Afin de ramener la vitesse initiale de la munition de 9 mm parabellum à des valeurs subsoniques (295 à 305 m/s) le canon est percé de 27 évents en sortie de chambre. Cet artifice permet l'utilisation de toutes les munitions ordinaires avec la même efficacité et la même fiabilité, en tir intermittent comme en tir automatique. Associé au principe de fonctionnement qui limite au maximum les bruits de culasse, ce modérateur réduit de 33 décibels à 1 mètre de la bouche le niveau sonore d'un MP 5 "ordinaire". Celui du SD s'établit en moyenne à 125 dBA. A titre de comparaison, le niveau de bruit admis pour une motocyclette atteint couramment 90 dBA... En pratique, la détonation assourdie de ce PM s'apparenterait plutôt au bruit caractéristique des carabines à air comprimé. En milieu urbain, il devient inaudible à seulement quelques mètres. En campagne cette valeur augmente peu, l'aboiement d'un chien dans le voisinage, une brise favorable suffit à masquer le bruit.

LE DEMONTAGE


A l'instar des autres armes du système HK, le MP5 SD permet un démontage très complet, ménageant une accessibilité remarquable à ses pièces essentielles.
Après avoir ôté le chargeur, enlever les deux goupilles d'assemblage transversales. La crosse et son support se séparent, idem de la poignée pistolet contenant le mécanisme de percussion. Extraire par l'arrière l'ensemble mobile, le désassembler, dévisser le silencieux, et voilà le MP 5 sommairement démonté.
En complément, le garde-main en caoutchouc peut être déposé à la main, de même que le mécanisme de percussion. Pour le libérer de la poignée-pistolet, il suffit de faire pivoter le levier du sélecteur vers le haut et de retirer ce dernier dont l'axe fait office de clavette d'assemblage. Remontage en sens inverse.

LE TIR


Les tirs furent conduits en stand couvert et extérieur, à des distances comprises entre 15 et 50 mètres. Les munitions utilisées étaient des munitions militaires fabriquées par la S.F.M auxquelles se mêlèrent des demi-blindées de même provenance. Le garnissage du chargeur s'accomplit à la main sans difficulté jusqu'à sa pleine capacité, et même un peu au-delà, puisque le chargeur accepte de bon gré une trente et unième cartouche. Cette dernière est semble t-il à l'origine de l'unique incident de tir que j’ai eu: un défaut d'alimentation à la seconde cartouche de ce chargeur ainsi surapprovisionné... Raté que je ne saurais décemment imputer au HK. Malgré son embonpoint relatif, l'arme est bougrement courte à épauler (je suis grand). Idéalement équilibrée au vue de son magasin garni, sa masse sait se faire oublier et je parviens sans mal à adopter une position stable et décontractée. La manœuvre du levier d'armement est courte et très fluide, les déplacements du sélecteur, faciles et sûrs. La prise de visée, très naturelle, est très claire. Le départ, précédé d'une bossette souple toute militaire, est plutôt dur, dans la tradition de tous les HK.
Cette qualité du départ, associée au mode de tir culasse fermée du MP 5, conduit à des lâchers très stables, avec lesquels ne peuvent rivaliser les PM à culasse enveloppante. Ce principe de fonctionnement présente pourtant un revers, il met la munition directement au contact de la chambre, au risque de provoquer son auto-inflammation dans un canon anormalement surchauffé.
Et silencieux, le SD 3 l'est bel et bien. Conjuguée à un recul insignifiant, la détonation assourdie parviendrait presque à me faire douter de la réalité de mon coup de feu.


A 25 mètres, je débute ma prise en main par quelques séries de précision, debout l'arme épaulée, en mode semi-auto. A cet exercice, le MP 5 réagit comme une petite carabine. Les résultats obtenus sur la demi-silhouette en témoignent, mon meilleur groupement s'inscrivant dans un cercle de dispersion de 60mm.
A 50 mètres, j’ai pu observer un tireur entraîné placer cinq coups de riposte successifs dans l'épaule de cette même silhouette. Sa dispersion n'excédait pas 85 mm ! je ne vous donnerais pas mon résultat, c’était pas un bon jour.
La portée pratique de 100 mètres revendiquée par le fabricant semble aisément couverte. Le MP 5 est certainement parmi les PM le mieux adapté au tir de précision, en même temps c’est une caractéristique essentielle pour les groupes d'intervention.
Pour goûter au tir automatique, je reviens à 25 mètres. Le sélecteur maintenant abaissé à fond, je reprends le feu dans la même attitude. Je choisis une visée basse pour anticiper sur le relèvement prévisible. Peine perdue, le MP 5 se révèle une fois de plus d'une stabilité étonnante. A condition de procéder par courtes rafales, le groupement n'excède jamais le buste de la silhouette. A défaut d'une poignée semblable à celle qui équipe la version courte (MP 5K), la bretelle de transport convenablement utilisée permet d'assurer davantage le calage de l'arme, améliorant encore sensiblement ses prestations exceptionnelles. Seule ombre au tableau, la chambre, d'une étanchéité à peu près nulle en raison des évents, livre le passage à une partie des gaz comprimés dans la chambre d'expansion, au moment où le projectile quitte le silencieux et où la culasse commence à reculer. Ce défaut intrinsèque, très évident en tir automatique, conduit à l'encrassement rapide de tout le mécanisme. Il n'est qu'à observer l’état de saleté des projectiles encore à venir dans le magasin pour s'en faire une idée. Pire, il gêne terriblement les tireurs gauchers, contraints d'approcher leurs museaux bien trop près de la fenêtre d'éjection quand ils épaulent. Les projections d'imbrûlés sont telles qu'elles exigent des gauchers le port de lunettes, sous peine de contraindre ces malheureux, à moitié aveuglés, à capituler en cours de série... L’avantage c’est qu’au terme de la séance, j’aurai appris ce que "arme fumante" veut dire. Le MP5SD offre alors le même spectacle qu'une 12,7 surexploitée, et il lui faut rester quelques instants culasse ouverte pour évacuer ce trop plein...

Amicalement
Revenir en haut Aller en bas
bruno
Admin
avatar

Messages : 3801
Date d'inscription : 04/10/2009
Age : 58
Localisation : roquebrune var

MessageSujet: Re: HK MP-5 SD   Sam 23 Jan - 20:29

bonsoir 22Bima

merci a toi pour la présentation du MP5 SD3 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
sa doit être une arme formidable pour les force d'intervention comme les commando [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
Et au Nom de Dieu, vive la coloniale.
Revenir en haut Aller en bas
http://marsouinsdumonde.forumdediscussions.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: HK MP-5 SD   Lun 25 Jan - 6:02

Il faut reconnaitre qu'elle assume grave et je pense encore pour longtemps, car il faut bien reconnaitre qu'il n'existe pas beaucoup d'équivalent.
En ce qui concerne le MP5 pour les GI et FS en Europe son usage est de moins en moins systématique, problème de vélocité du calibre. Ceci fait le jeu de PM plus récent comme le P90.

Amicalement
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: HK MP-5 SD   

Revenir en haut Aller en bas
 
HK MP-5 SD
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marsouins de France et d'outre-mer :: militaria :: Armement-
Sauter vers: