Marsouins de France et d'outre-mer

Ce forum est dédié à tous les marsouins de France et d'Outre-mer, pour se retrouver, quelque soit le régiment duquel ils sont issus. Infanterie, Bigor, Cavalerie, parachutiste. et à tous nos frères d'armes.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Octobre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    
CalendrierCalendrier

Partagez | 
 

 qu'est ce que les TDM

Aller en bas 
AuteurMessage
Daniel

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 18/10/2009
Age : 73
Localisation : Belgique

MessageSujet: qu'est ce que les TDM   Dim 18 Oct - 9:25

Bonjours a tous


Troupes de marine françaises
Les troupes de marine sont une arme de l'armée de terre française qui regroupe plusieurs spécialités (infanterie, Artillerie, Arme blindée cavalerie, parachutiste, transmissions). Elles font partie intégrante de l'armée de terre, malgré leur nom. Les troupes de marine se sont professionnalisées progressivement depuis 1970.

Historique

Affiche de recrutement sous Louis XV Elles trouvent leur origine dans les compagnies ordinaires de la mer, créées en 1622 par le cardinal de Richelieu. Ces compagnies sont destinés à être embarquées sur les navires royaux et doivent participer aux abordages et autres combats navals.

Après l'intermède révolutionnaire et napoléonien , qui a vu la transformation de ces unités en unité d'infanterie de ligne, c'est en 1822 et 1831, que sont recréées, l’artillerie de marine et l'infanterie de marine (surnommées respectivement les « bigors » et les « marsouins » . Ces deux armes ne servent plus à bord des bateaux, mais à terre, dans les nouveaux territoires conquis et administrés par la France.

En 1870, artillerie et infanterie de marine sont marsouins puis bigors, pour la première fois regroupées dans une même grande unité : la division bleue du général de Vassoigne, ainsi nommée en raison de la tenue bleue de ces soldats, ce qui les différenciait des troupes de lignes qui portaient un pantalon garance.

Les troupes de marine sont rattachées en 1900 au ministère de la Guerre, et prennent le nom de troupes coloniales. C'est sous ce nom qu'elles participent à la Première Guerre mondiale (1914-1918), à la construction du troisième empire colonial de la France, à la Seconde Guerre mondiale (1939-1945), aux guerres d'Indochine (1946-1954) et d'Algérie (1954-1962).

Article détaillé : Troupes coloniales.
En 1967, est créée, au sein de l'Armée de Terre, l'Arme des troupes de marine par la fusion de l'infanterie et de l'artillerie coloniale. Sa mission est de mettre en place rapidement des moyens de défense et d'intervention dans des territoires géographiquement éloignés de la métropole et d'assurer une présence continue des forces françaises dans la France d'outre-mer ainsi que dans certains pays alliés.


Cri de ralliement et fête'
Au nom de Dieu, vive la coloniale. L'arme des troupes de marine a préféré s'adresser à Dieu qu'à ses saints. A l'origine de cette expression, Charles de Foucauld, missionnaire, qui, un jour qu'il était en difficulté avec une population autochtone vit arriver à son secours les unités coloniales. Il s'exclama heureux « Au nom de Dieu, vive la coloniale ! », soulagé de voir ses sauveurs. La fête de l'arme des troupes de marine à lieu le 31 août et le 1er septembre, anniversaire de la bataille de Bazeilles (division bleue). Le 31 août est l'occasion du rassemblement de l'ensemble des unités à Fréjus où l'on trouve le musée des troupes de marine. Le 1er septembre, les amicales d'anciens combattants organisent la cérémonie à Bazeilles dans les Ardennes.

En métropole
En France métropolitaine, on trouve douze régiments de troupes de marine (TDM) : Quatre régiments d'infanterie de Marine :

Régiment de marche du Tchad ( R.M.T.) (Noyon),
2e RIMa (Le Mans),
3e RIMa (Vannes),
21e RIMa (Fréjus).
Trois régiments parachutistes d'infanterie de Marine :

1er RPIMa (Bayonne),
3e RPIMa (Carcassonne),
8e RPIMa (Castres)
Deux régiments de blindé :

1er RIMa (Angoulême),
RICM (Poitiers)
Trois régiments d'artillerie de Marine :

1er RAMa (Laon-Couvron),
3e RAMa (Canjuers),
11e RAMa (La Lande d'Ouée)
Quelques plus petites unités sont de traditions TDM :

Un service militaire adapté : GSMA (Périgueux)
Deux bataillons d'infanterie de Marine, corps de soutien d'état-major ou de camp militaire : 22e BIMa (Nantes), 72e BIMa (Marseille)
Deux groupements : 33e groupement de camp (Sissonne), 38e groupement de camp / 7e RIMa
Le Centre militaire de formation professionnelle (CMFP) de Fontenay-le-Comte
L'Ecole Militaire de Spécialisation de l'Outre-Mer et de l'Etranger (EMSOME) de Rueil-Malmaison
Groupement de Transit et d'Administration des Personnels Isolés (GTAPI) de Rueil-Malmaison

Outre-mer et étranger [modifier]
Outre-mer, les 9 régiments sont interarmes et regroupent en leur sein toutes les spécialités TDM cités plus haut, plus des personnels issus du génie et du matériel car ses spécialités ne se se trouvent plus aujourd'hui au sein des TDM :

Le régiment d'Infanterie de Marine du Pacifique - Nouvelle Calédonie (RIMaP-NC) de Nouméa
Le régiment d'Infanterie de Marine du Pacifique - Polynésie (RIMaP-P) de Papeete
Le 2e régiment d'infanterie de marine (2e RPIMa) de Pierrefonds (Réunion)
Le 9e régiment d'infanterie de marine (9e RIMa) de Cayenne (Guyane française)
Le 23e bataillon d'Infanterie de marine (23e BIMa) de Dakar (Sénégal)
Le 33e régiment d'Infanterie de marine (33e RIMa) de Fort-de-France (Martinique)
Le 41e bataillon d'Infanterie de marine (41e BIMa) de Pointe-à-Pitre (Guadeloupe)
Le 43e bataillon d'infanterie de marine (43e BIMa) de Port-Bouet (Côte d'Ivoire)
Le 5e régiment interarmes d'outre-mer (5e RIAOM) de Djibouti
Le 6e bataillon d'Infanterie de marine (6e BIMa) de Libreville (Gabon)
On compte aussi 8 unités de Service Militaire Adapté (SMA) :

1er RSMA Martinique (Fort-de-France)
2e RSMA Guadeloupe (Jarry)
3e RSMA Guyane (Cayenne)
4e RSMA Réunion (Saint-Denis, Saint-Pierre, Helbourg)
GSMA Guyane (Saint-Jean du Maroni)
GSMA Mayotte (Combani)
GSMA Polynésie française (Mahina, Atuona, Hao, Tubuaï
GSMA Nouvelle-Calédonie (Koumac, Koné)
Amitiés Légio More Majorum
Daniel
Revenir en haut Aller en bas
http://historia-legio.forum-actif.eu/portal.htm
 
qu'est ce que les TDM
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marsouins de France et d'outre-mer :: histoire de votre régiment et TDM :: les troupe de marine et son histoire-
Sauter vers: