Marsouins de France et d'outre-mer

Ce forum est dédié à tous les marsouins de France et d'Outre-mer, pour se retrouver, quelque soit le régiment duquel ils sont issus. Infanterie, Bigor, Cavalerie, parachutiste. et à tous nos frères d'armes.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Août 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   
CalendrierCalendrier

Partagez | 
 

  Les 3 militaires du 21e RIMa blessés par des tirs amis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
bruno
Admin
avatar

Messages : 3689
Date d'inscription : 04/10/2009
Age : 57
Localisation : roquebrune var

MessageSujet: Les 3 militaires du 21e RIMa blessés par des tirs amis   Mer 25 Aoû - 15:55

bonjour les marsouin
Afghanistan : Les 3 militaires du 21e RIMa blessés par des tirs amis?
Les trois soldats du 21e Régiment d’Infanterie de Marine (RIMa) blessés le 23 août, en Kapisa, au début de l’opération Hermes Burrow
« Il est possible que les trois blessés aient été victimes de tirs fratricides » a ainsi indiqué le colonel Thierry Burkhard, le porte-parole de l’état-major des armées (EMA).
Afin d’éclaircir les conditions dans lesquelles ils ont été blessés, une enquête a été confiée au colonel Emmanuel Didier, le représentant militaire de la France en Afghanistan (REPFRANCE). Les conclusions des investigations devraient être connues d’ici à deux semaines.
Selon les premiers éléments disponibles, la visibilité lors de l’incident était « correcte » étant donné que l’opération a débuté sous une nuit de pleine lune. L’on sait également qu’une section d’appui, composée par trois véhicules blindés de combat d’infanterie (VBCI) et de deux chars AMX-10 RC ont ouvert le feu sur des individus identifiés comme étant des insurgés aux canon de 105 et de 25 mm et que c’est à l’issue de ces tirs que des blessés ont été signalés dans les rangs français.
Cela étant, les trois marsouins blessés ont été rapatriés en France. L’un d’entre eux, « grièvement atteint », souffre de brûlures.
Par ailleurs, selon l’officier, « il n’y a aucun doute sur le fait que les tirs provenaient des insurgés lors de cet autre accrochage », où le lieutenant Mezzasalma et le caporal Panezyck ont perdu la vie.

site opex360

je pense que pour l'instant on ne peu qu'a tendre la fin de l'enquête


_________________
Et au Nom de Dieu, vive la coloniale.
Revenir en haut Aller en bas
http://marsouinsdumonde.forumdediscussions.com
Jeanlouis

avatar

Messages : 1079
Date d'inscription : 25/11/2009
Age : 47
Localisation : Grasse - Alpes Maritimes

MessageSujet: §§   Dim 29 Aoû - 20:13

Déja la perte des hommes et moches mais si en plus ça vient d'un tir "ami" c'est encore plus moche et con en attendant il faut attendre le résultat de l'enquète et j'adresse de sincères condoléances aux familles

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Raphaël DELLE-CASE

avatar

Messages : 263
Date d'inscription : 30/01/2010
Age : 64
Localisation : SIECQ (17)

MessageSujet: Re: Les 3 militaires du 21e RIMa blessés par des tirs amis   Lun 30 Aoû - 20:10

Bonjour,
Tout cela est trop bête. Mais dans un conflit comme celui-ci, avec tellementde mouvement et d'hommes. Peut être que quelque fois, cela peut arriver.
C'est dommage. Mais surtout, bon rétablissement aux bléssés. Courage!!!
Amicalement.
Raphaël.
Revenir en haut Aller en bas
bruno
Admin
avatar

Messages : 3689
Date d'inscription : 04/10/2009
Age : 57
Localisation : roquebrune var

MessageSujet: Les militaires français ont été blessés par un tir fratricide, conclut l'enquête intern   Jeu 2 Sep - 17:18

bonjour les marsouins

Les militaires français ont été blessés par un tir fratricide, conclut l'enquête intern
Les trois militaires français blessés dans la nuit du dimanche 22 au lundi 23 août, en Afghanistan, l'ont bien été par un tir fratricide, conclut l'enquête officielle, qui a été transmise au chef d'état-major des armées ce lundi.

"L'enquête montre qu'ils ont été blessés par des tirs d'unités françaises" indique l'état-major des armées (Ema). Cet accident a été provoqué par "un enchaînement d'incompréhensions et de méprises" sur la position exacte des soldats français, mais "il n'y a pas d'erreurs individuelles ou collectives déterminantes". Pour l'heure, aucune sanction n'a été prise et rien ne dit qu'il y en aura ou pas : "nous ne sommes pas dans cette phase" explique-t-on à l'Ema.

L'enquête, confiée à un colonel, ne visait qu'à determiner si, oui ou non, il y avait eu tir fratricide. Il ne s'agit donc pas d'une investigation pour savoir s'il y avait eu "faute militaire". "Pour qu'il y ait faute militaire, il faut constater la transgression d'un reglement ou la désobéissance à un ordre" explique le général Christian Baptiste, adjoint au porte-parole du ministère de la Défense. "Et s'il n'y a pas faute militaire, on tombe dans les aléas de l'action militaire", ajoute-t-il.
Trois militaires du 21ème RIMa de Fréjus avaient été blessés, dont l'un très grièvement, même si son pronostic vital n'est plus engagé. L'un des trois blessés est déjà sorti de l'hopital parisien où ils sont soignés.

Ce tir fratricide s'est déroulé au cours d'une opération de fouilles d'habitations dans le village de Karamkhel, dans la vallée de Bedraou (Kapissa). Un demi-millier de militaires français et afghans - ainsi que des policiers - participaient à cette opération Hermes Burrow, déclenchée le lundi 23 aout à une heure du matin.

Vers 2H00, des éléments insurgés ouvrent le feu sur les Français depuis une position au nord-ouest du village. Une heure plus tard, vers 3h00, des éléments suspects sont repérés dans le secteur d'où provenaient précédemment les tirs. Des insurgés semblent faire mouvement vers le sud-ouest, en direction de la "compagnie verte", une unité du 21ème RIMa placée en "cordon extérieur", pour assurer la protection vers le sud des éléments entrés dans le village.
C'est à ce moment là que se produit "l'enchaînement d'incompréhensions" entre ce que voient les éléments d'appui (peloton Alpha) et ce qui remonte de la compagnie "verte". Tout est centralisé au PC du Groupement tactique interarmes, déployé sur le terrain au nord du village. L'élément d'appui, composé de deux pelotons est placé à moins de 1000 mètres du village, sur une hauteur, de l'autre côté de la route principale et d'un wadi (rivière).

L'incompréhension porte sur la position exacte des éléments les plus à gauche de la compagnie verte, à savoir un groupe de tireurs de précision. La méprise porte sur une centaine de mètres, en bordure du village. Il fait nuit, le terrain est boisé et cultivé, avec des plantes de grande taille (maïs, pavot ?) et des maisons.

Sur la base des informations en provenance des observateurs à bord des VBCI et des AMX 10 RC du peloton Alpha, faisant état de la progression d'insurgés en direction des Français - et croyant, sur la base d'informations remontant de la compagnie, que les premièrs Français sont à une centaine de mètres à droite, le PC du GTIA donne l'ordre de tir au peloton Bravo des éléments de soutien.
Ce peloton est composé d'un AMX 10RC, de deux VBCI et d'un VAB-TOP. Deux obus de 105 mm sont tirés par l'AMX 10 RC, trois rafales d'obus de 25 mm par les VBCI et même deux cartouches de 12,7mm par le VAB. Ce sont ces munitions (obus de 105 mm et obus de 25 mm) qui atteignent les trois militaires français à environ 800 mètres.

Dans les minutes suivantes, la compagnie verte fait état de blessés dans ses rangs. Ceux-ci sont immédiatement évacués par VAB puis hélicoptère vers Kaboul, d'où ils sont rapatriés vers la métropole. L'idée d'un tir fratricide est déja dans les esprits. Il n'y a plus aujourd'hui aucun doute.
L'opération Hermes Burrow se poursuit et se solde dans la matinée par le mort de deux soldats français, tués par des insurgés.

Comment cette méprise a-t-elle pu avoir lieu ? Il reste des zones d'ombre sur cet "enchaînement d'incompréhensions". Les militaires sont pourvus d'équipements permettant de distinguer l'ami de l'ennemi. Il s'agit par exemple de "strobe light", une sorte de beeper qui emet des flashs dans la lumière visible ou en infrarouge. Tous les militaires en portent un sur eux. Ils disposent également d'élements de balisage individuel (EBI), des "patchs" qui permettent de les identifier à distance de jour ou de nuit.

Pour la détection et l'identification des cibles, deux grands types de systèmes existent : l'infrarouge (qui travaille dans la lumière invisible) et la caméra thermique (qui travaille avec les différences de chaleur).

A la distance de 800 mètres, ce sont les caméras thermiques des blindés qui ont été utilisées pour cibler ce qu'ils pensaient être des insurgés. Le "silhouettage" des combattants était trop imprécis pour identifier des militaires français. D'où le drame.

site secret defense

dans toute les guerre il a u des tir fratricide . et il faut espère que sa sera les dernier
pour tous les troupe engagé dans un conflit



_________________
Et au Nom de Dieu, vive la coloniale.
Revenir en haut Aller en bas
http://marsouinsdumonde.forumdediscussions.com
L'Artilleur

avatar

Messages : 1060
Date d'inscription : 10/03/2010
Localisation : A vos 12h00

MessageSujet: Re: Les 3 militaires du 21e RIMa blessés par des tirs amis   Ven 3 Sep - 11:57

Il y a toujours eu des tirs fratricides, les Américains pendant la Guerre du Vietnam en ont fait l'expérience. La 101e aéroportée c'est battu à la bataille d'Hamburger Hill qui c'est déroulé dans la jungle de la montagne Dong Ap Bia (cote 937), elle dura une dizaine de jours où les Américains réussirent à l'emporter au prix d'énormes pertes pour une si petite victoire. Dans cette bataille, il y a eu des tirs fraticides venant des mitrailleurs latéraux des hélicos de la 101e.

Les Français en côte d'Ivoire aussi y ont "goûtés" .....

Des tirs fraticides, il y en aura toujours .....
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les 3 militaires du 21e RIMa blessés par des tirs amis   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les 3 militaires du 21e RIMa blessés par des tirs amis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 12 militaires du 1er RCP blessés dans un accident de camion
» Afghanistan: 7 militaires français légèrement blessés lundi matin
» Réinsertion des blessés militaires en opérations extérieures
» Mali : Six militaires français blessés dans une attaque à Abeïbara.
» "L'armée n'aime pas les gens blessés"‎

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marsouins de France et d'outre-mer :: Bar des TDM :: L'Actualité-
Sauter vers: