Marsouins de France et d'outre-mer

Ce forum est dédié à tous les marsouins de France et d'Outre-mer, pour se retrouver, quelque soit le régiment duquel ils sont issus. Infanterie, Bigor, Cavalerie, parachutiste. et à tous nos frères d'armes.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Août 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   
CalendrierCalendrier

Partagez | 
 

 Prise d'otage dans une école à Besançon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Prise d'otage dans une école à Besançon   Lun 13 Déc - 20:24

Une prise d'otages s'est bien terminée lundi à la mi-journée dans une école maternelle de Besançon, dans le Doubs, en France. L'institutrice et les cinq derniers enfants retenus par le forcené ont été libérés sains et saufs. En début de matinée, un adolescent de 17 ans a fait irruption, armé de deux sabres, dans une classe de 20 enfants âgés de 4 à 6 ans. Il a ensuite libéré successivement 15 enfants. Le preneur d'otages était connu pour être dépressif. Depuis l'école, il a demandé une arme pour se suicider. La police d'élite a finalement pénétré dans l'établissement et l'a interpellé.

Un jeune homme de 17 ans a retenu en otage cinq à six enfants dans une école maternelle située dans un quartier sensible de Besançon, pendant plus de 4 heures. La prise d'otages a débuté vers 8h30 dans une classe de l'école Charles-Fourier, située dans le quartier de la Planoise, qui accueille une vingtaine d'enfants de 4 à 6 ans.



14 heures. Les enfants pris en otage ont été pris en charge par une cellule psychologique du Samu.

D'après les témoignages de certains parents recueillis par BFMTV, certains enfants qui sont très jeunes (quatre ou cinq ans) ne se sont pas vraiment rendus compte de ce qu'il se passait réellement.
13h50. Le président Nicolas Sarkozy «se réjouit de l'heureux dénouement de la prise d'otages» et «adresse ses plus sincères félicitations aux autorités de l'État qui sont intervenues dans cette opération avec sang-froid, professionnalisme et détermination». Selon le communiqué, il exprime également «toute sa solidarité vis-à-vis de l'ensemble de l'équipe enseignante de l'école maternelle, notamment de l'institutrice prise en otage avec les enfants».

13h40. Le preneur d'otages a été neutralisé par un tir de pistolet à impulsions électriques, selon Jacques Grosperrin, député (UMP) du Doubs. «La libération s'est passée au moment de servir les repas», a-t-il ajouté. Il semble qu'à l'arrivée des repas, les enfants soient sortis à l'appel de leur nom pour chercher leur plateau, ainsi que l'institutrice et que les policiers aient saisi ce moment de flottement pour maîtriser le preneur d'otages.

13h15. Le ministre de l'Education nationale salue le sang-froid exemplaire de l'institutrice, Nathalie, qui a vécu la prise d'otages aux côtés des enfants.

13h05. Le preneur d'otages est évacué par l'arrière de l'école.

13 heures. Tous les otages retenus dans une école maternelle de Besançon ont bien été libérés lundi à la mi-journée par le forcené qui a été interpellé par le GIPN, a annoncé le ministre de l'Education nationale, Luc Chatel.



12 h 50. Selon des témoignages recueillis par l'AFP et BFMTV, tous les otages auraient été libérés. On n'a pas d'informations sur le preneur d'otages qui pourraient toujours se trouver à l'intérieur de l'école

12h30. Un négociateur de l'unité d'élite de la police (GIPN) tente d'obtenir du forcené qu'il permette de laisser manger les otages, afin que les enfants puissent avoir un repas chaud, selon le maire, Jean-Louis Fousseret.

12h13. Le GIPN poursuit les négociations.

12h07. Le preneur d'otages veut une arme pour se suicider, selon la préfecture.

12 heures. interrogé sur BFMTV, le maire de Besançon affirme que le GIPN n'est pas entré dans la classe. Il confirme que le jeune homme détient toujours une institutrice et cinq ou six enfants.

11h42 : Le GIPN intervient dans l'école maternelle selon l'AFP.

11 h 45. Luc Chatel, est arrivé sur place.

11h30. Le GIPN prend position. Il vient d'arriver de Strasbourg.



11h10. D'après BFMTV le preneur d'otages serait suivi psychologiquement. Il souffrirait de troubles de la personnalité et aurait des tendances suicidaires.

11 heures : La police négocie par téléphone avec le preneur d'otages.

10 h 55. Luc Chatel, le ministre de l'Education nationale se rend sur place.

10h50. A cette heure, le jeune preneur d'otages a libéré 14 enfants.

10h45 : Jean-Marc Magda, directeur de cabinet du maire de Besançon, interrogé sur BFM-TV, affirme que le preneur d'otages détient encore cinq à six enfants, après qu'une dizaine d'enfants ont été relâchés dans un premier temps. Il assure que «les services de sécurité font le point» après avoir «pris contact avec le médecin» du preneur d'otages. Pour l'heure, il n'y a «pas d'éléments sur ses demandes exactes».

Selon le directeur de cabinet, le GIPN est «en cours d'acheminement à Besançon».

8h30 : un jeune homme seul de 17 ans, muni de deux sabres, fait irruption dans l'école maternelle Charles-Fourier, située dans le quartier de la Planoise, à Besançon. Il prend en otage une vingtaine d'enfants âgés de 4 à 6 ans. Le preneur d'otages déclare seulement «vouloir quelque chose».
Sources Tsr, Leparisien.





Amicalement
Revenir en haut Aller en bas
bruno
Admin
avatar

Messages : 3689
Date d'inscription : 04/10/2009
Age : 57
Localisation : roquebrune var

MessageSujet: Re: Prise d'otage dans une école à Besançon   Mar 14 Déc - 19:11

bonsoir les marsouins

Oui encore a nos force de l'ordre au GIPN . et a l'enseignante qu'a su garder son sang-froid

_________________
Et au Nom de Dieu, vive la coloniale.
Revenir en haut Aller en bas
http://marsouinsdumonde.forumdediscussions.com
 
Prise d'otage dans une école à Besançon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» la prise d'otages de Beslan ( fédération de Russie )
» Orthophoniste dans une école privée
» Intervenir bénévolement dans une école
» Prise d'otages d'Ouvéa (Nouvelle-Calédonie)
» GIGN: Groupe d'intervention de la gendarmerie nationale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marsouins de France et d'outre-mer :: Bar des TDM :: L'Actualité-
Sauter vers: