Marsouins de France et d'outre-mer

Ce forum est dédié à tous les marsouins de France et d'Outre-mer, pour se retrouver, quelque soit le régiment duquel ils sont issus. Infanterie, Bigor, Cavalerie, parachutiste. et à tous nos frères d'armes.
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Février 2020
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
242526272829 
CalendrierCalendrier
-47%
Le deal à ne pas rater :
Moulinex i-Companion – Robot cuiseur connecté
479.99 € 899.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Chant

Aller en bas 
AuteurMessage
WITZ-Gilles

WITZ-Gilles

Messages : 408
Date d'inscription : 19/11/2009
Age : 67
Localisation : Strasbourg

Chant Empty
MessageSujet: Chant   Chant I_icon_minitimeDim 3 Nov - 14:05

En t'engageant dans les marsouins



En t'engageant dans les marsouins

T'iras peut-être chez les bédouins.

Il ne faut pas avoir de faiblesse,

Les voyages forment la jeunesse,

Tu verras Madagascar,

T'en reviendras un lascar.

Quand t'auras vu du pays

Nous vivrons en rentier à Paris.



Tu as tes dix-huit ans mon gaillard,

Aux coloniaux sans réticences

Engage-toi, dis un vieux gaillard

A son enfant qui le gênait de sa présence.

Ta mère n'est plus, mais j'ai ta part

Et tous ces biens sous ma gérance.

Cet argent-là c'est ton avenir

Je le garde pour quand tu vas revenir,

Et plus loin tu t'en iras,

Plus mon gaillard tu fortuneras.



Mais à peine son fils embarqué,

Déjà partout la salle rosse,

Avec des femmes se faisait remarquer,

Pendant trois ans il fit la noce ;

Lorsqu'un beau jour, tout détraqué

Il reçut la lettre de son gosse :

"Mon bon papa je suis libéré

Avec la classe qui va rentrer

Tu vois qu'çà n'a pas été long,

Je reviens avec mon premier galon."



"Je suis sergent dans les marsouins,

Je t'écris de chez les bédouins,

J'ai fait mon temps en Afrique,

J'ai le teint couleur de brique.

Je connais Madagascar,

J'suis d'aplomb comme un brisquard.

Maintenant qu'j'ai vu du pays,

J'serai bientôt dans tes bras à Paris."



Lorsqu'il vit son teint bronzé

Avec son galon et sa médaille,

A ses pieds le vieux s'est agenouillé

En lui disant : "Je suis une canaille,

Je n'ai plus rien, j't'ai mis sur la paille.

Fais de moi ce que tu voudras mon enfant,

Je mérite le plus dur châtiment." (Bis)



Il lui répondit : " Papa lève-toi

Je te caserai, mais quant à moi,

Je retourne chez les Marsouins.

Va il ne te manquera pas de pain,

Je te mettrai dans un asile

Où les femmes t'y laisseront tranquille.

Au pays de l'abricot

Le soleil vous tape sur l'Kongolo

Mais aussi vrai que j'te dis,

Y'a moins de chameau qu'à Paris"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.2groupeduracaof.com/
 
Chant
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marsouins de France et d'outre-mer :: histoire de votre régiment et TDM :: chants et paroles-
Sauter vers: