Marsouins de France et d'outre-mer

Ce forum est dédié à tous les marsouins de France et d'Outre-mer, pour se retrouver, quelque soit le régiment duquel ils sont issus. Infanterie, Bigor, Cavalerie, parachutiste. et à tous nos frères d'armes.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Août 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  
CalendrierCalendrier

Partagez | 
 

 c'est quoi la COLO

Aller en bas 
AuteurMessage
Daniel

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 18/10/2009
Age : 73
Localisation : Belgique

MessageSujet: c'est quoi la COLO   Dim 18 Oct - 9:51

Bonjours a tous
Termes souvant employées ;La Coloniale , Les Coloniaux et en abrégé "La Colo" mais qu'est ce donc que cette Colo :
Les troupes de marine sont rattachées en 1900 au ministère de la Guerre, et prennent le nom de troupes coloniales. C’est sous ce nom qu’elles participent à la Première Guerre mondiale (1914-1918) à la Seconde Guerre mondiale (1939-1945), aux guerres d’Indochine (1946-1954) et d'Algérie(1954-1962).
Le terme d'armée coloniale, ou troupes des colonies françaises a plusieurs acceptations:il s'agit d'abord des troupes françaises devant assurer la conquête des colonies; puis, assez rapidement, ce terme a désigné les troupes recrutées dans les colonies françaises.
Dans les troupes française stationnées outre-mer, on distingue deux grandes catégories : les troupes de marine (artillerie et infanterie) sont sous le signe de l'ancre. Les régiments qui portaient le terme « colonial » en appellation étaient à recrutement métropolitain. Les régiments à recrutement local étaient quant à elle nommées « tirailleurs - nom de la région » ainisi les tiraileurs sénégalais ou les tirailleurs tonkinois.
On voit apparaître dans les années 1830 les premières unités outre-mer qui ne soient pas « de marine ». La légion étrangère d'abord, puis les régiments de tirailleurs algériens, de thabors, de chasseur d'Afrique, etc. Ces unités, d'Armes différente, seront cataloguées à partir de 1873 comme étant les « troupes d'Afrique ». Elles seront ensuite réunis dans le XIXe corps d'armée. Généralement de recrutement local, elles sont encadrées par des officiers et sous-officiers européens (les cadres blancs).Le seul point commun de ces unités qui ne portent pas les mêmes insignes, est qu'elles sont stationnées dans le Maghreb. (Algérie d'abord puis Maroc et Tunisie)
elle regroupe donc deux grands types d'unités :Les Troupes coloniales est le nom genérique désignant l'Infanterie coloniale française et l'Artillerie coloniale entre 1900 et 1967. Elles se composent principalement des unités d'infanterie coloniale, d'artillerie coloniale, et de tirailleurs indigènes (hors Afrique du Nord). Les troupes d'Afrique, qui trouvent leur origine dans le corps expéditionnaire de 1830 en Algérie, et qui furent réunies au sein du XIXe corps d'armée en 1873. Elles se composent des Zouaves, des Chasseurs d'Afrique, des Spahis, des Tirailleurs algériens, marocains et tunisiens, de la légion étrangère et des services des affaires indigènes
Pour la Première Guerre mondiale, les effectifs dans l'armée d'Afrique ou les troupes coloniale s'élèvent à environ 1000 000 d'hommes dont 550 000 indigènes qui ont combattu en Europe : 175 000 Algériens (dont 35 000 tués ou disparus), 40 000 Marocains (dont 12.000 tués ou disparus), 80 000 Tunisiens (dont 21 000 tués ou disparus), 180 000 Africains noirs (dont 25 000 tués ou disparus), 41 000 Malgaches (dont 2 500 tués ou disparus), 49 000 Indochinois (dont 1 600 tués ou disparus), soit un total de 565 000 (dont 97 100 tués ou disparus)
Pour la Seconde Guerre mondiale, les effectifs ont beaucoup variés. En 1940, les troupes des colonies comptent près de 500 000 hommes, Européens compris. La moitié, environ est indigène. En 1943, près de 400 000 hommes sont recrutés, pour un tiers parmi les populations européennes des colonies africaines et pour deux tiers parmi les populations indigènes, nord-africaines et noires. En 1945, sur un total de 550 000 hommes, on compte alors 134 000 Algériens, 73 000 Marocains, 26 000 Tunisiens et 92 000 ressortissants d'Afrique noire.
On retrouve aussi le terme "Troupes d'Afrique " Les Troupes d'Afrique sont le terme générique qui regroupe une partie de l'armée coloniale française, entre 1830 et 1967,mais on y retrouvait aussi la Légion étrangère ,Zouaves,Spahis, Goums et Tabors , Chasseur d'Afrique,Tirailleurs algériens (Turcos), marocains et tunisien,Tirailleurs sénégalais,Artillerie d'Afrique et pour terminer le Bureau des affaires indigènes.
Régiments Parachutistes célèbres de la "Colo" les RPIMa:1er régiment parachutiste d'infanterie de marine2e régiment parachutiste d'infanterie de marine3e régiment parachutiste d'infanterie de marine6e régiment parachutiste d'infanterie de marine 8e régiment parachutiste d'infanterie de marine1er bataillon de parachutistes vietnamiens3e bataillon de parachutistes vietnamiens 4e bataillon de parachutistes vietnamiens 5e bataillon de parachutistes vietnamiens 6e bataillon de parachutistes vietnamiens 7e bataillon de parachutistes vietnamiens

La fête des troupes de marine : Elle est célébrée à l'occasion de l'anniversaire des combats de BAZEILLES . Ce village qui a été 4 fois repris et abandonné sur ordres, les 31 août et le 1er septembre 1870.
Et au Nom de Dieu, vive la coloniale :Les Marsouins et les Bigors ont pour saint patron Dieu lui-même. Ce cri de guerre termine les cérémonies intimes qui font partie de la vie des régiments.( Au nom de Dieu, vive la coloniale. L'arme des troupes de marine a préféré s'adresser à Dieu qu'à ses saints. À l'origine de cette expression, Charles de Foucauld, missionnaire, qui, un jour qu'il était en difficulté avec une population autochtone vit arriver à son secours les unités coloniales. Il s'exclama heureux « Au nom de Dieu, vive la coloniale ! », soulagé de voir ses sauveurs.)

Aujourd'hui la particularité de cette arme est de regrouper diverses spécialités : infanterie, artillerie, cavalerie (véhicules blindés), parachutisme et transmission. Ces spécialités sont représentées dans l'arme « Troupes de marine » alors qu'elles forment chacune une arme distincte dans le reste de l’armée de Terre.
En France métropolitaine, on trouve douze régiments de troupes de marine .
Outre-mer, les 9 régiments sont interarmes et regroupent en leur sein toutes les spécialités cités plus haut, plus des personnels issus du génie et du matériel car ses spécialités ne se se trouvent plus aujourd'hui au sein des TDM .

Amitiés Légio More Majorum
Daniel
Revenir en haut Aller en bas
http://historia-legio.forum-actif.eu/portal.htm
 
c'est quoi la COLO
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» c'est quoi la COLO
» L'Antifan quoi qu'est-ce?
» [programme] RoboForm c'est quoi ?
» Simon et Bertrand vont vous dire quoi
» Vos poêles, elles sont en quoi?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marsouins de France et d'outre-mer :: histoire de votre régiment et TDM :: les troupe de marine et son histoire-
Sauter vers: